14 janv. 2011

La chenille processionnaire

Thaumetopoea pityocampa
Notodontidae

Larves de noctuelles, ces chenilles sont bien connues pour leur effet urticant et dangereux, aussi bien pour les humains que pour les animaux. L'effet irritant des poils persiste plusieurs années après la disparition des chenilles.
Les œufs sont déposés en rangées parallèles par paquets de 150 à 220 sur les rameaux ou les aiguilles de diverses espèces de pins. L'éclosion a lieu entre 4 à 6 semaines après la ponte. Les chenilles muent cinq fois à des dates variant selon la latitude, l'altitude et la température. Le processus est plus rapide dans le sud.


30/05/2010

Elles tissent un nid soyeux à l'entrée de l'hiver, dans lequel elles passeront la journée pour profiter des rayons du soleil. Elles en sortent la nuit pour s'alimenter, se déplaçant en "procession". La cohésion de la file en déplacement est assurée par le contact tactile de soie à soie. Au printemps, la colonie, conduite généralement par une femelle, quitte le nid, toujours en procession pour gagner au sol un endroit bien ensoleillé et s'enfouir dans un trou où chacune des chenilles va tisser son cocon pour se transformer en chrysalide.

Au bout de plusieurs mois, voire plusieurs années, les papillons émergent. Le cycle peut alors reprendre par accouplement de la femelle et du mâle qui meurt très rapidement après, alors que la femelle s'envole vers une branche pour pondre jusqu'à 220 œufs avant de mourir aussi.

Voilà bien un spectacle désagréable à voir, compte tenu des dégâts causés aux arbres! Leur prédateur le plus efficace c'est notre petite amie miss Parus, la Mésange bleue! Une bonne raison de plus pour les bichonner l'hiver!




Son papillon est relativement insignifiant:

©Entomart, Wikipedia

Noushka
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...