Vous êtes passionnés par les LIBELLULES?
Vous aimez les photographier et partager vos découvertes?
Rejoignez-nous sur LIBELLULES de FRANCE et d’AILLEURS :)
Lire les conditions de publication sous la bannière à "Publication articles" et me mettre un mail:
noushka321@gmail.com


You are passionate about DRAGONFLIES?
You enjoy taking their pictures and share your discoveries?
Join us on DRAGONFLY WORLD :)
To do so, read under the banner at " Publication articles" and drop me a mail: noushka321@gmail.com

20 nov. 2012

Impact de la pollution du bruit sur la Mésange charbonnière

Parus major

Nous savons que la pollution moderne cause beaucoup de problèmes pour les animaux essayant de vivre sur cette planète. Les produits chimiques dans l'air et l'eau rendent les animaux malades ou les tuent; l'urbanisation galopante  restreint leur habitat et notre bruit à présent semble être cause de souffrances  précédemment inconnues.
 
Great Tit and noise pollution...
Read on the intersting article in English [HERE...]



Wouter Halfwerk, écologiste comportemental à l'Université Leiden dans les Pays-Bas et ses collègues ont publié un article à l'Académie Nationale des Sciences (Proceedings of the National Academy) qui démontre que certaines espèces d'oiseaux se voient obligées de modifier leurs chants comme si ceux-ci devaient rivaliser avec les nuisances sonores, ce qui entraine dans certains cas des "tricheries"  de la part de leurs partenaires...

Dans une étude précédente, Halfwerk avait constaté que certains oiseaux mâles étaient forcés de rivaliser avec le trafic des autoroutes et recouraient souvent à un chant plus puissant pour être entendu. Il n'était cependant pas clair s'il en résultait un impact positif ou négatif sur les oiseaux. 
Avec son équipe il a décidé d'étudier de plus près non seulement le changement du chant, mais les conséquences de qui s'accouple avec qui.


  
Halfwerk et son équipe a voulu étudier la Mésange charbonnière, même espèce étudiée que dans son travail précédent: c'est un oiseau capable de changer la fréquence de ses chants. 
Ils ont enregistré une trentaine de mâles aléatoirement pendant la saison de reproduction aux Pays-Bas. Ils ont  pu constater que ces mâles chantaient dans de basses fréquences incitant les femelles à pondre leurs œufs, montrant ainsi que ces fréquences avaient un impact sur le comportement de celles-ci.



Après que les œufs aient éclos, les chercheurs ont effectué des tests de paternité sur les nouveau-nés pour voir quels mâles s'étaient accouplés avec succès et aussi pour voir lesquels avaient été dupés à élever la couvée d'un autre mâle.



Pour confirmer plus avant leurs résultats l'équipe a également adopté une approche plus directe; ils ont proposé aux femelles qui couvaient des chants pré-enregistrés dans de hautes et basses fréquences afin de voir lesquelles sortiraient de leur nid; les basses fréquences étaient les plus efficaces.
 


Mais ceci a changé lorsqu'ils ont tenté de passer ces chants à basses fréquences dans la nature près des autoroutes: les femelles se sont alors tournées vers les les oiseaux dont les chants étaient les plus aigus.

Les teintes de leur dos ont un joli dégradé:



36 commentaires :

Danielle v/d Horst a dit…

I enjoyed those beautiful pictures so sharp lieve groetjes Danielle

Digi-Irma a dit…

Wow what great pictures Noushka, so beautifully sharp and many details, compliments.

Philippe Bullot a dit…

Ton article est très intéressant. Bravo aussi pour ta belle galerie de portraits !

Nokomis a dit…

Bon Jour Noushka,
Toutes tes photos sont superbes, même si j'ai un coup de coeur pour la première, en mouvement !
Vraiment très beau à regarder.
Les mantes et empuses, je les croise depuis un moment déjà (fin septembre début octobre), elles ont fait l'objet de quelques séries (mais pas de brune comme la tienne). Ce qui me surprend c'est d'en croiser encore... bien que nous ayons toujours des journées à 20°.
Bisous à toi et bonne soirée

Violette a dit…

Coucou,

une étude très très intéressante, cela s'appelle tout simplement l'évolution des espèces. Alors certes ici une évolution de plumage... soit, mais voilà comment la vie animale s'adapte sur terre.... et ce depuis des milliards d'années.
Cette pollution est aussi très grave pour les juvéniles, oiseaux ou autre animal, qui ont besoin de retrouver leurs parents au son qu'un de ces derniers peut émettre parmi un groupe important d'individus...

Et tes photos sont magnifiques 1 3 5 je veux faire les mêmes.... dommage c'est pas demain la veille hihihi
Bravo
Grosses bises !

Fundy Blue a dit…

Very interesting article and lovely pictures of the great tit! I look forward to seeing your blog every day.

Joke (Jokes Camera) a dit…

Interesting article, Noushka, and beautiful pictures. I like the first one most. Greetings, Joke

Tinie a dit…


Quelle belle photos Noushka.
Couleur vive et belle, mes compliments.

Groetjes Tinie

de mooie natuur - insectenwereld a dit…

Bonsoir Noushka, Qu'est-ce un article intéressant de Wouter Halfwerk.
Et c'est une belle série aussi! Magnifique!

Salutations des Pays-Bas
Willy

Noushka a dit…

Merci violette,mais je ne parle absolument d'une évolution de plumage!!
C'est de l'effet précis de la pollution du bruit sur les femelles qui vivent près des autoroutes dont il s'agit ici! ;-)

Tammy a dit…

Your photos are brilliant, as always. You capture the birds beauty so perfectly! Interesting information you have presented. The impact of noise pollution on birds is probably overlooked by most. Thank you for sharing!

Nathalie a dit…

j'ai bien compris, sauf que je pensais que cela avait un impact sur le plumage des nouveaux nés.... hihihi
argh je suis naze... vacances....
hihi
aller je sors ...

Isidro Ortiz a dit…

Bellas fotos del Carbonero comun,me gustan mucho.Un abrazo

Patrick a dit…

Tu as raison Noushka de parler de ce sujet très important, car la plupart des gens ne connaissent que les pollutions "visibles" (atteintes diverses aux milieux naturels par le déboisement, la pollution...), mais on connait moins les conséquences sur la faune de la pollution sonore (elle existe aussi bien sur terre que dans l'eau car les cétacés sont gênés par les moteurs des navires) et la pollution lumineuse qui perturbe les déplacements.
Tes photos sont toujours aussi belles :-)
Bise et à bientôt
Patrick

Enrique G.A. a dit…

Très belles photos
Salutations. -

Antonio Pesk@ a dit…

Vaya carbonero precioso,y las explicaciones notables

DIMI a dit…

Interesting article, Noushka, and beautiful pictures. I like the first one most.Thanks for your visit!Have a lovely evening!
Dimi..

chatou11 a dit…

Bonsoir Noushka
fabuleuses photographies.. incroyable la faculté d'adaptation de ces oiseaux mais durement pas bon pour eux.
merci à toi
douce nuit et mille bisous
chatou

Olinda Melo a dit…


Salut!

C'est um spectacle ce blog.

Merci.

:)

Olinda

Claude a dit…

MAGNIFIQUE, je n'ai pas encore réussi à en capter cette année, mais l'hiver ne fait que commencer ;)
bonne journée

camiade a dit…

Bonjour,

Encore une fois une très belle serie. Que j'aime faire un tout sur ton blog.
Bises.Josy

Pieces of Sunshine a dit…

Your photos are such a treat. The second is my favourite, gorgeous fluffy bird. Incredibly beautiful.
The article is something I had never thoght about, partly because we live in a quiet country town where noise generally isn't a problem (to us humans anyway).

Gaya Nature a dit…

Bonjour Noushka,

Toute action entraîne des conséquences. Malheureusement, souvent les actions humaines entraînent des effets néfastes.

Ces oiseaux sont vraiment très beaux.

Bises et belle journée!

Jackie a dit…

Ces photos sont d'une beauté à couper le souffle et tes infos très intéressantes.
Merci

morikan a dit…

Magnifique série de mes amies, et intéressant article ! En fait, les animaux s'adaptent du mieux qu'ils peuvent aux conditions difficiles que l'homme leur impose ! C'est l'histoire de la Phalène du bouleau qui se répète, Darwin pas mort ! Cdlt, M.

Bob Bushell a dit…

The Great Tit has plenty of trills, I don't know which they are, but, Mister Halfwerk does know. Your pictures are truly brilliant, cheers Noushka.

Joke van de Klift a dit…

Hoi Noushka,
Wat een SCHITTERENDE foto's van de koolmees, het is één van mijn favoriete vogeltjes. Bij ons in de tuin is hij/zij al druk bezig in het nestje aan de muur.
En nu maar hopen dat hij/zij in het voorjaar terug komen om te broeden, ik denk het haast wel.
Ik maak ook regelmatig foto's maar die zijn minder scherp als die van jou. Mooi hoor.
Prachtig blog heb je, ik kijk met veel plezier.

Groetjes, Joke

Pierre BOYER a dit…

Superbes...
Belle journée,

Pierre

Ana Mínguez Corella a dit…

holaaa!!!.. Qué buenas estas fotos de Carbonero común.. Con una nitidez del 10 y fondos estupendos.. felicidades!!!..

Joop Zand a dit…

Bonjour Noushka

Compliments for your wonderful bird pictures,
i like them all very much,
colors ,light and sharpness are fantastic.

Greetings, Joop

thanks for following my blog..... i appreciate that very much.

Rosemary a dit…

Wonderful to feel so close to such a tiny bird thanks to your fantastic photos. We can only hope that these birds find a way to survive all our human craziness :)

virginie a dit…

Bonjour, vraiment de fantastiques photos comme toujours d'ailleurs ! j'adore la troisième..bonne fin de journée

Maria a dit…

These are exotic colors with great light!

Jma a dit…

Je n'ai pas tout compris de l'article ... certes, il y a un changement de fréquence, mais quel est l'impact sur la population en terme de reproduction ? Le changement de fréquence est il une stratégie évolutive suffisante ?

Cdlt,
Jma

Karine A. a dit…

J'ai lu aussi un article sur des oiseaux ( des merles, ils me semble) qui imitaient parfaitement.... les sonneries de portables !
Superbes tes photos, comme d'habitude.

Guillaume a dit…

Très belle série de portraits ! Et merci pour avoir relaté cette étude.