31 oct. 2013

La Belle dame

Vanessa cardui
Nymphalidae - Nymphalinae

Son aire de résidence permanente est l'Afrique du nord, les Canaries et Madère où il vole tous les mois de l'année.
Grand migrateur, ce beau papillon arrive dans toute l'Europe en mai/juin pour se reproduire et certaines années, c'est par vagues de millions d'individus. Mais le voir dans le jardin un 31 octobre est assez incroyable, c'est pourquoi je vous présente cet individu photographié aujourd'hui!
Comme pour certaines espèces de libellules, ce sont les générations pondues en Europe qui migrent vers leurs régions de résidence. Pour mieux comprendre la migration des insectes, voir cet article sur la migration des libellules

A Painted lady today!
Its permanent residence area is North Africa, Canary Islands and Madeira where it flies every month of the year.
Strong migrant, this beautiful butterfly arrives in all of Europe in May/June to bred and some years, it is in huge waves of millions of individuals. To see it in my garden on a
31st of October is rather incredible, Therefore I show you this specimen photographed today!

30 oct. 2013

Râle d'eau - 02

Rallus aquaticus
 Gruiformes - Rallidae

El Rascón
Secunda serie!

 Suite de cet article.
Ces oiseaux sont monogames et très territoriaux; toutefois, sur les sites qui leur conviennent le mieux mais qui hélas se raréfient, ils peuvent nicher à 20 mètres les uns des autres. Ces oiseaux sont très attentionnés l'un envers l'autre et c'est le mâle qui choisit l'emplacement du nid et qui le construit, surélevé en fonction du niveau d'eau. 6 à 10 œufs sont pondus et le couple se relaie pour couver. Les petits sont nourris de petits mollusques, insectes et araignées mais se nourrissent rapidement seuls.
Cette espèce est la proie de nombreux prédateurs tels que le Vison d'Amérique - très invasif - la loutre et bon nombre de grands oiseaux tels que le Butor étoilé, les hérons, busards, hiboux, faucons...

The Water Rail
Follow-up of this post.
These birds are monogamous and very territorial; however, on sites which suit them best but are regrettably becoming scarce, a pair can nest at 20 meters from each other. The birds are very affectionate to one another; the male chooses the location of the nest and builds it elevated according to the water level. 6 in 10 eggs are laid and the couple takes turns to sit. The young are fed with small molluscs, insects and spiders but soon fend themselves.
This species is prey to numerous predators such as the very invasive Mink of America, the otter and many large birds such as Great bitterns, herons, harriers, owls, hawks...







Il peut se percher aussi pour attraper des insectes ou des baies ou même avoir une vue plus panoramique sur son environnement; ici il est à 1,30m du sol environ:

It will perch to grab an occasional insect or bay or to watch its surroundings; it is perched here at about 1,30m high:


29 oct. 2013

Couleuvre à collier et la peur des serpents


Natrix natrix
Squamata -Natricidae
 
 Culebra de collar

  L'espèce n'étant pas pas venimeuse elle est inoffensive pour l'Homme.  
Ovipare, cette couleuvre a une espérance de vie d'environ 25 à 28 ans. Elle vit dans les proches environs des points d'eau où elle trouve des petites poissons, des batraciens et des petits mammifères pour s'alimenter.
  
 Grass Snake 
 I will never stress enough that not all snakes are dangerous.
This one is perfectly harmless; It can live up to 25 to 28 years of age and lives close to water dams and swamps where it finds small fish, frogs and small mammals. I found this one a couple of days ago; it is unsusual to see one that late in the the season.

J'ai rencontré celle-ci le 27 octobre, alors que je photographiais une Brunette (Leste brun) non loin de l'étang. 

I was taking pictures of this Common Winter Damselfly when I heard the snake moving near my feet:

SYMPECMA FUSCA, Male


Je n'avais fait aucun bruit comme à l'accoutumée et j'entends un bruissement au niveau du sol. Etonnant de rencontrer un serpent à cette époque de l'année; Cette magnifique couleuvre rentrait certainement de sa journée bien 'remplie'... Elle avait en effet un abdomen bien renflé, trahissant un récent repas conséquent! J'abandonne bien vite ma brunette pour saisir doucement ce reptile derrière la tête et lui emprunter 2 minutes de son temps. Bien entendu, elle se rend compte qu'elle ne peut pas m'échapper et fait immédiatement la morte! Coup de chance, elle est en partie recroquevillée à l'envers. On peut admirer le damier des belles écailles de son ventre:

It had just found food considering its enlarged abdomen:



Elle se redresse, me voit approcher et.. refait la morte!
Playing dead..



Pour bien me convaincre, elle tire même la langue!
And pulling the tong out to convince me!
 


Je la laisse faire, elle semble finalement n'avoir pas si peur et se redresse:
 I let it be and it rightens itself slowy,



puis sort sa langue pour absorber les molécules de l'odeur que j'émets pour identifier le danger:
pulling its tong out to get an idea of what kind of danger I represent:


Pourquoi avons-nous une peur si fondamentale des serpents?

Il semble que des chercheurs, après avoir expérimenté sur des singes, soient arrivés trouver la réponse...
Kerry Sheridan, dans son article paru il y a quelques heures dans phys.org, explique que les primates ont développé cette peur ancestrale des serpents depuis des dizaines de millions d'années. Certains neurones, situés dans une partie du cerveau connue sous le nom de pulvinar, sont particulièrement impliqués dans l'attention visuelle et le traitement des images menaçantes. Apercevoir quelque chose qui rampe déclenche une alerte dans le cerveau beaucoup plus rapide que la vue de visages, de mains ou de formes quelconques.
"Les serpents sont largement responsables de l'évolution des primates. C'est la vision qui sépare principalement les primates des autres animaux. Un grand nombre des structures de notre cerveau est attribué à la vision", dit Lynne Isbell, professeur d’anthropologie et auteur d'un livre à ce sujet paru en 2009.
Snakes are largely responsible for the origin of primates. Vision is what separates primates from other mammals. A lot of the structures in our brain are devoted to vision," said Isbel

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-brain-specific-radar-snakes.html#jCp
"Snakes are largely responsible for the origin of primates. Vision is what separates primates from other mammals. A lot of the structures in our brain are devoted to vision," said Isbell

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-brain-specific-radar-snakes.html#jCp
"Snakes are largely responsible for the origin of primates. Vision is what separates primates from other mammals. A lot of the structures in our brain are devoted to vision," said Isbell

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-brain-specific-radar-snakes.html#jCp

To read about why our brain reacts so fast to the view of nakes and triggers such fear read this interesting post: Brain has specific radar for snakes.


 


Et ce soir -là, le ciel avant le changement d'heure:
 The sunset that day before the time change:


Des infos détaillées sur la différence entre les vipères et les couleuvres et le mode de locomotion des serpents [ICI...].

28 oct. 2013

Allez... Suivez-moi !

Mais avant de découvrir les petites merveilles des sous-bois, un regard quand même à ceux qui se promènent autour de l'eau...


 Before discovering the little treasures in the woods, let's have a look at lilluputian world living around the lake.

Un frelon bien de chez nous est venu boire à mes pieds, il ne me laisse pas le temps de me mettre à sa hauteur:

A good old hornet is drinking at the edge:
 




Des femelles Sympêtre méridional attend l'âme sœur:


Southern Darter
females are waiting for their "soul mates":


SYMPETRUM MERIDIONALE



SYMPETRUM MERIDIONALE

SYMPETRUM MERIDIONALE


"L'âme sœur" fait le pitre plutôt que de la rejoindre:


But a "soul mate" is fooling around, until...


SYMPETRUM MERIDIONALE

Mais finalement...

...Finally:

SYMPETRUM MERIDIONALE

SYMPETRUM MERIDIONALE


Le Criquet noir-ébène traîne ses guêtres oranges sur une feuille de chêne, au sol:

Woodland Grasshopper:

OMOCESTUS RUFIPES

Aïolopus automnal ou Criquet farouche, patient pourtant avec moi:

AIOLOPUS STREPENS

Un Leste verdoyant (Lestes virens) mâle attend l'arrivée d'une belle:

LESTES VIRENS, M

Tout comme monsieur Leste vert (Lestes viridis):

LESTES VIRIDIS


Et enfin dans le sous-bois, quelques châtaignes oubliées par les sangliers:


Chestnuts forgotten by the wildboars:



 
Et... quelques kilos de girolles qui poussent dans le sous-bois sous les pins, chênes et  châtaigniers. Inutile de dire qu'on s'est régalés, merci Dame Nature!


And... a few kilos of Golden chanterelles:




27 oct. 2013

La Grive musicienne

Turdus philomelos
 Passeriformes - Turdidae

Elle fait partie de la même famille que le Merle noir et volette de la même manière. Son régime alimentaire est le même que celui du merle: vers, insectes et leurs larves, escargots, baies et petits fruits.
Une partie de ses populations du nord de l'Europe migre vers le sud mais chez nous elle réside à l'année. Commune, ses effectifs ne sont pas en danger mais elle est encore malheureusement chassée, surtout dans le sud où elle est aussi appelée tourdre ou chiqueuse.
Celle-ci était apparemment fatiguée (probablement un individu migrateur de l'Europe du nord en partance pour les zones chaudes du sud) et s'est laissée soigner avant d'être relâchée. En cadeau, j'ai eu le droit de la prendre en photo avant qu'elle ne s'envole, rassérénée par l'en-cas que je lui ai offert.
Son chant est l'un des plus mélodieux du monde des oiseaux.

 El Zorzal común

The Song Thrush
  Part only of its populations migrates to winter in warmer areas; in France it is sedentary. This individual was obviously tired and after feeding it, I released it and in exchange, it gave me just a moment to take a couple of pictures before taking off; a great present indeed!




Naoto Matsumura et Fukushima...

...ou l'accident nucléaire qui nous menace tous.
Bientôt 3 ans se sont écoulés depuis et nous n'entendons plus beaucoup parler de Fukushima et pourtant la catastrophe est bien réelle. La radioactivité se propage par diffusion dans la mer et dans l'atmosphère mais "on" ne nous en parle pas, exprès pour nous endormir. Nos poissons sont hautement contaminés. A quand le prochain accident en Europe?....

Qui est Naoto Mastumura? Le dernier, le seul homme à vivre dans son village contaminé où le taux de Césium est le plus élevé au monde:

"Il a décidé de sur­vivre dans la zone rouge au mépris du dan­ger, seul, dans sa ferme où sa famille a vécue des géné­ra­tions. Il libère et nour­rit les ani­maux sur­vi­vants, une goutte d’eau dans l’océan, mais une goutte qui en vaut cent. Il par­ti­cipe aussi à la décon­ta­mi­na­tion des envi­rons, qui pour­rait prendre des années et des années. Son espoir est de voir revivre sa région, c’est un héros pour beau­coup et gageons qu’il a beau­coup à nous apprendre, c’est pour­quoi à l’occasion du troi­sième anni­ver­saire de la catas­trophe nucléaire de Fukushima, plu­sieurs ren­contres et événements auront lieu avec la venue de cet homme en France dans une tour­née euro­péenne au prin­temps prochain.
Ne fermons pas les yeux, nous tous concernés..."

Merci à Zipanu de relayer ce témoignage choc - particulièrement important - car nous vivons en état d’urgence permanent entre toutes les centrales nucléaires du monde et l'arsenal militaire de nos pays.
Il suffirait d'une étincelle pour que.....
Nous sommes condamnés à vivre avec ces épées de Damoclès sur la tête alors que la plupart d'entre nous n'en voulons pas.
Et le cataclysme est inéluctable, il suffit d'un simple grain de sable... Qui d'entre nous sera prêt alors à assumer comme Naoto Matsumura?
Hélas l'élite qui nous dirige ne voudra jamais rien entendre, sauf si nous décidons d'agir solidairement, jusqu'à l'accident dramatique qui nous pulvérisera... Rien que nos 4 sous-marins armés de missiles nucléaires seraient suffisants pour tout anéantir...

Cet homme est courageux de vivre seul dans cette zone et il en faudra bien plus comme lui...

 "Malheureusement, l’homme est entouré chaque jour de milliers d’informations.
Cela lui fait oublier les plus terribles événements.
On vit cette situation aujourd'hui.
En ce moment-même, sous Fukushima, de la matière radioactive est en train de s’échapper.
Elle va dans les sous-sols, dans la mer, puis elle ressort sans l’atmosphère.
Ce genre de chose n’apparaît pas dans les nouvelles.
Alors tout le monde l’oublie.
Si cela apparaissait tous les jours aux informations, les Japonais ne pourraient pas l’ignorer.
Mais on passe toute sorte d’autres choses.
Je pense que la plus grande faute revient aux médias.
Ils ont construit cette situation.
Rien n’a changé depuis l’accident.
Les accidents se produisent parce que les médias ne prennent pas le problème au sérieux.
Et même après l’accident, s’ils en parlaient un peu au début, maintenant ils n’en parlent qu’au compte-goutte... " -Takashi Hirose

Okasan, Le Papillon et l'Empereur

Ne nous laissons pas endormir... La survie de nos enfants est sérieusement en jeu:

Pourquoi soutenir le voyage de Naoto Matsumura?
Le dernier homme de Fukushima a Fessenheim

"Dans le shinto, aucune espèce n'est supérieure à une autre. Toutes les choses, tous les êtres sont égaux parce que la nature contient une dimension sacrée qui mérite notre déférence et respect. Nous devrions tous posséder l'intuition, et comprendre que nous sommes une humble partie de ce délicat tissu de relations que l'on appelle la vie, et au grand jamais son exploiteur ni son destructeur". Noato Matsumura, Le Point

I am sorry not to translate this into English... for different reasons.
It is about this gentleman, Naoto Matsumura refusing to leave his village near Fukushima and coming to Europe in March next year to reveal the extent of the disaster and wake us up to reality....

26 oct. 2013

La garrigue espagnole en automne




Tandis que je photographiais cette jolie de fleur de chardon, j'ai repéré un superbe Colias qui venait les butiner.

 In the Spanish scruland
 It seems quite poor and desolate at first sight, but once you start looking closely, life springs out in front of your lens... and the colorations are subtle! A great moment I've spent, searching the place!


  
Carduncellus monspelliensium


C'est un piéridé que je ne me lasse pas de photographier: il voletait dans la garrigue humide à proximité d'un marais:
 
Souci
Colias croceus
Dark Clouded Yellow

Souci
Colias croceus
Dark Clouded Yellow

Autres beautés végétales dont je ne connais pas le nom, dont cette feuille en livrée automnale:



Et cette plante grasse qui recouvre en touffes un sol pauvre un peu partout dans les zones sauvages:

 

Des dizaines de milliers de petits escargots blancs parsèment cette végétation et apparemment font de bons supports... pratique pour cette femelle Sympêtre à nervures rouges à qui il manque des bouts de pattes:

Sympetrum fonscolombii, F
Red-veined Darter


On y trouve aussi les Crocothemis écarlates dont les femelles dorées se fondent parfaitement dans le décor, presque invisibles aux yeux des mâles...

Crocothemis erythraea, F
Scarlet dragonfly

Crocothemis erythraea, F
Scarlet dragonfly


... qui les cherchent pourtant assidûment!

Crocothemis erythraea, M
Scarlet dragonfly 


Fourmilion
Antlion



Criquet non indentifié:



A la mi-octobre les mantes religieuses étaient encore présentes et se fondaient bien dans cet environnement:

Prey mantis

Prey mantis