30 sept. 2014

29 sept. 2014

Le vol du bourdon

Hymenoptera

La question n'est pas nouvelle. L'entomologiste français Antoine Magnan a semé le doute dans les années 1930 en affirmant que le bourdon, trop lourd par rapport à la portance de ses ailes, ne devrait pas pouvoir voler. Et pourtant, il vole! Son secret. Une technique ultraperfectionnée de 200 battements d'ailes par seconde, ou chaque mouvement, en forme de huit, génère des effets d'ascenseur, donnant lieu à un retour sensori-nerveux qui permet au bourdon de se stabiliser et d’ajuster son vol de façon très réactive. Autant de stratégies que les concepteurs de drones ultralégers étudient, sans parvenir encore à les imiter.  A.P.
Science & Vie, Octobre 2014.

Flight of the bumble bee
A french entomologist had said in the 30's that the bumble bee was too heavy to fly considering the flight lift of its wings. It has been discovered that the wings flap 2oo beats/s and each movement draws an 8 creating a lift effect which allows the insect to stabilize and adjust its flight to perfection. A strategy studied by drone developers yet to be imitated.

Bourdon des champs
Bombus pascuorum
Carder Bumblebee



Au bord de l'étang, les abeilles viennent boire pour apporter de l'eau à la ruche:

The bees flock to the lake  to bring water to the hive:







Canada:

Une association d'apiculteurs canadiens font un procès collectif à deux fabricants de pesticides, demandant 400 M de $ en dédommagements pour les dégâts dévastateurs des pesticides neonicotinoides liés à la destruction de leurs colonies d'abeilles.

Le procès a été enregistré au Tribunal de la Cour Supérieure d'Ontario le 2 septembre par deux des plus grands producteurs de miel de l'Ontario, Sun parlor Honey Ltd et Munro Honey. Le jour suivant, l'Association d'Apiculteurs de l'Ontario a publiquement fait part du procès et a invité d'autres apiculteurs à y participer. Le 4 septembre, plus de 30 apiculteurs les avaient rejoints.

...Ces dernières années, les chercheurs ont défini les causes principales de l'effondremement des colonies (Colony Collapse Disorder: CCD), un phénomène traduit par l'abandon des abeilles de leurs ruches et qui meurent pendant l'hiver. Grâce à leur pollen, les abeilles fécondent 1/3 de l'approvisionnement alimentaire mondial depuis 130 plantes différentes - récolte estimée à 15 M de $ par an. Les effets du CCD ont sonné l'alarme dans les hautes sphères du gouvernement et de l'industrie.
Non seulement cela affecte d'autres animaux et plus particulièrement les oiseaux, mais l'éfficacité de ces pestides n'aurait jamais été prouvée.

* Voir l'article en anglais sur Natural news
Partagez l'info!

Canadian beekeepers have filed a class-action lawsuit against two pesticide manufacturers, seeking $400 million in damages for the devastating effects of the neonicotinoid pesticides that have been linked to the destruction of honeybee colonies.

* Read the original post on
Natural news
Share the info!

28 sept. 2014

Bruant fou

 Emberiza cia
Passeriformes - Emberizidae

Ici un juvénile qui vient s'abreuver, le décor n'est pas top hélas, mais en voyage ce n'est pas toujours facile de se trouver dans les meilleures conditions ni de connaître les meilleurs sites.
Quand même une coche, cette espèce!
Cet oiseau est assez répandu dans les zones méditerranéennes, plutôt en moyenne altitude mais pas au-delà de 2000 m. En France on le trouve sur les pentes escarpées et rocailleuses de nos montagnes, Pyrénées, Alpes, Jura et Massif central.
 Principalement granivore, il se nourrit et nourrit ses petits d'insectes en période de reproduction.

Rock bunting
A southern european bird occurring in mountainous areas.
Here is a juvenile, the adults didn't show up unfortunately.



Ici avec un Verdier:

Horrible surroundings but when you travel you don't always have a possibility to choose the best sites - or the knowledge of them!
With a Greenfinch on this pic:

27 sept. 2014

Cerf elaphe des Pyrénées

Cervus elaphus
Artiodactyla - Cervidae

Voir des cerfs dans les Pyrénées devient mission presqu'impossible, il n'y a plus que dans les coins protégés qu'on peut espérer admirer ces ramures. Ces grands et majestueux animaux vont-ils à nouveau subir le sort de ceux qui ont été décimés il y a quelques décennies? Il avait fallu faire venir quelques cerfs de Chambord pour repeupler les Pyrénées dans les années 1970/80...
Je conçois qu'au sortir de la dernière guerre, après les braconnages qui ont permis à bien des gens de survivre, ce repeuplement ait été indispensable mais ne nous leurrons pas: les chasseurs y ont trouvé leur compte. Une chasse correctement gérée est nécessaire pour contrôler certaines maladies qui se propagent dans les populations en surnombre. Elle est nécessaire aussi parce que ces animaux n'ont pas de prédateurs naturels - ou encore peu si on pense aux loups qui reviennent en nombres dans nos montagnes. Et enfin les jeunes plantations d'arbres sont très vulnérables car les cerfs les détruisent en arrachant l'écorce, particulièrement pour se nourrir l'hiver.

Mais L'ONC et l'ONF imposent beaucoup de bracelets aux associations de chasseurs des différentes communes.
Et donc pour réguler ce coût, les chasseurs de ces communes de moins en moins nombreux les revendent à ceux qui sont prêts à payer grassement les trophéespour les faire tirer en plein brame.
Le tir à ce moment-là est une hérésie et devrait être TOTALEMENT interdit, d'une part parce que c'est trop facile de les dégommer pendant les 3 semaines où ils descendent rejoindre les biches dans les vallées pour se reproduire: et pour cause, les leur faire tirer en battue est plus aléatoire et ardu...
Et d'autre part bon sang, c'est LE moment de l'année où ils se REPRODUISENT et assurent la génération suivante.

Sans parler des amoureux de la nature - qui viennent chaque année les écouter réer du fond des tripes et dont l'un des grands plaisirs automnaux est de les voir et d'entendre leurs échos se répondre d'un flanc de montagne à l'autre - ni des photographes qui ont toutes les peines à faire quelque pauvre image mais c'est là le moindre mal.


Pyrenean stags

It seems now - in the Pyrenees - that only in protected areas (they are too few...) can wee admire males with such magnificent antlers.
I have wrote already lengthily about stag hunting - or should I say stag massacre - at the time of bellowing.  This butchery should not be allowed because for one, it is soooo easy to shoot them as they come down to the valleys to join the females, because hunters don't hesitate to shoot from houses inside the villages and because it that time of year for them to reproduce, assuring the next generation.

Ces cerfs-là vivent entre 2000 et 2500 m d'altitude:

Nikon 80/400 mm











Je ne suis pas très présente sur les blogs, je tente de faire des images des cerfs dans mon coin avant qu'ils ne les tirent... aujourd'hui :(

Sorry for not being present on the blogs, I am desperately trying to take stag pictures before they start shooting them... today :)

25 sept. 2014

Parc ornithologique du Teich, les Cygnes tuberculés

Cygnus olor
Anseriformes - Anatidae

Quelques paires sont installées dans la réserve et nous avons vu des nichées de différents âges cet été.


Mute swans
A few swans were nesting in the nature preserve having eggs or chicks at different stages. A parent is leaving the other to the task of sitting on their eggs.
 
Ici, un des parents s'éloigne lentement, laissant à l'autre la responsabilité de la couvaison.
 
 


Maman apprenant à 3 de ses jeunes à se nourrir:



Une autre paire fait une siesta sur l'un des chemins et avec je m'approche avec prudence, ne les connaissant pas, pour leur tirer le portrait. Il semble que ce soit un de leurs spots favoris au vu du bazar de plumes et d'excréments qu'ils y laissent!

Another pair seems to spend much time on this spot considering the mess!





24 sept. 2014

Les Canards colvert de Génos-Loudenvielle

Anas platyrhynchos
Anseriformes - Anatidae

Ce lac se trouve à environ 950 m d'altitude en Haute vallée du Louron dans les Pyrénées Centrales. 
Pour en savoir sur ce lac qui est le seul point d'eau à abriter Libellula fulva dans une grande partie du sud de la France, lire cet article:
Lac de Génos-Loudenvielle, Plaidoyer pour la Libellule fauve.

http://1000-pattes.blogspot.fr/2014/07/saint-pe-dardet-plaidoye-pour-la.html   


Nous y venons donc souvent en été pour prospecter les libellules et ces canards, de vieux habitués, sont venus voir de près ce que nous faisions. Cette famille y a élu domicile et des jeunes naissent chaque année. 

Habituellement je ne fais pas attention à eux mais les libellules étant peu nombreuses en ce 13 septembre, je les observés gérer leur temps! Le mâle doit être d'une propreté exemplaire car il n'a pas cessé de se faire la toilette tout le temps de mon observation; les femelles devaient en faire autant mais il était si beau que je n'avais d'yeux que pour lui!!

Mallards
This is a lovely lake where we often come in summer to observe dragonflies. That day, on the13th of september, very few were flying, so I turned to the ducks, wondering how they spend the hours of the day! This family remains permanently on the spot and does not fear humans much anymore although they remain at a safe distance! Mister was busy grooming and preening endlessly!

Monsieur et 2 de ses dames:



Que c'est bon de se faire admirer!!

Allez, on r'met ça!





 2 jeunes mâles et une femelle adulte que l'on peut supposer être leur mère:



Un autre avec sa propre maman...




Le Pigeon colombin et l'attention sélective des pigeons


Columbiformes - Columbidae

Pomme ou pignon de pin? Ami ou adversaire? La distinction entre les deux exige que nous prêtions une attention particulière aux caractéristiques de chacun. Et comme nous allons le voir, nous les humains ne sommes pas les seuls à la hauteur de cette tâche.

Selon des chercheurs à l'Université de l'Iowa, les pigeons partagent notre capacité de situer les objets du quotidien dans des catégories. Et, comme les humains, ils peuvent se concentrer sur les informations visuelles qui sont nouvelles ou importantes et écarter celles qui ne le sont pas.
"Le concept de base en jeu est l'attention sélective. Ce qui veut dire que, dans un monde complexe en pleine expansion et dans une confusion agitée, nous ne faisons pas attention à toutes les caractéristiques de notre environnement. Nous faisons attention à ce qui est nouveau ou pertinent," dit Edward Wasserman, professeur universitaire de psychologie et co-auteur de l'article publié dans le Journal de Psychologie Expérimentale: Apprentissage et Connaissance chez l'Animal.

Traditionnellement, on pense que l'attention sélective est réservée exclusivement aux humains. Mais comme l'explique Leyre Castro, chercheur et auteur principal de l'étude, les scientifiques savent maintenant que discerner une catégorie d'une autre est vitale à la survie.
"Tous les animaux dans la nature doivent pouvoir distinguer ce qui pourrait être un bon aliment de ce qui pourrait être un poison et pouvoir discerner les prédateurs des créatures inoffensives," dit-elle.

Plus que cela, certaines créatures semblent suivre le même cheminement de pensée que les humains lorsqu'il s'agit de faire ces distinctions. Castro et l'étude de Wasserman révèle qu'apprendre les caractéristiques fondamentales d'un objet et utiliser celles-ci pour le catégoriser vont de paire.
En observant des pigeons, "Nous avons pensé qu'ils apprendraient ce qui était pertinent d'abord (étape1) puis qu'ils assimileraient ensuite la réponse a y accorder (étape 2)," explique Wasserman. Mais au lieu de cela, les chercheurs ont constaté que l'apprentissage et la catégorisation ont semblé se produire simultanément dans le cerveau.

Pour tester si et comment les animaux tels que des pigeons utilisent l'attention sélective, Wasserman et Castro ont présenté aux oiseaux un écran tactile contenant deux ensembles de quatre images créées par ordinateur - telles des étoiles, des spirales ou des cercles.
Les pigeons devaient déterminer ce qui distingue un ensemble d'un autre, si l'un contenait une étoile et les autres des cercles, par exemple.

En contrôlant quelles images les pigeons désignaient du bec sur l'écran, Wasserman et Castro ont pu déterminer ce que les oiseaux voyaient. Leur choix était-il approprié, distinguaient-il les caractéristiques de chaque ensemble, dans ce cas les étoiles et les cercles?

La réponse était positive, suggérant que les pigeons comme les humains utilisent une attention sélective pour situer des objets dans des catégories appropriées. Et selon les chercheurs, la découverte peut être étendue à d'autres animaux comme le lézard et le poisson rouge.

"Comme le bec d'un pigeon est à mi-chemin entre de ses 2 yeux, nous avons l'idée assez précise que ce qu'il désigne du bec est bien ce qu'il regarde," dit Wasserman. Ceci pourrait être vrai de n'importe quel oiseau, poisson ou reptile.

"Cependant, nous ne pouvons pas supposer que nos découvertes s'avéreraient exactes chez un animal avec des membres comme des bras, parce que leurs yeux peuvent regarder ailleurs que ce que touchent leurs mains ou leurs pattes," explique-t-il.

Traduction de l'article:
Des études démontrent que des pigeons et d'autres animaux sont capables de catégoriser ce qui les entoure comme les humains
paru le 02/04/2014 dans Phys.org


See this interesting article:
Posted by Phys.org


Pigeon colombin
Columba oenas

 C'est le plus petit de la famille columba; il est essentiellement présent en Europe et surtout au Royaume-Uni qui abrite 1/3 des populations européennes. Il fréquente surtout les forêts anciennes pour nicher dans les vieux arbres creux mais on le trouve généralement dans les espaces ouverts à végétation basse.
Rare chez nous, il est en forte régression dans certains pays, son habitat ainsi que certaines de ses sources de nourriture (dans les zones d'agriculture intensive) étant menacés.
Poser des nichoirs dans certaines forêts pourrait freiner sa régression.
Hélas il encore chassé en France.

 
 Stock dove
 The largest population of this otherwise rare bird lives in the UK. 
Elsewhere its numbers are dwindling and it is unfortunately still hunted in France.
Its common name comes from the Old English stocc meaning "stump, post, stake, tree trunk, log". Therefore, stock dove means roughly a dove which lives in hollow trees.
 

PHOTOGRAPHIE EN ESPAGNE, fortement recadré
Nikon 80/400 mm


 Columba palumbus
Pigeon ramier
ou Palombe (dans le sud-ouest)


PHOTOGRAPHIE PRES DE TOULOUSE
Macro Sigma 150 mm

22 sept. 2014

Aeschne affine

Aeshna affinis
Odonata - Anisoptera - Ashnidae

Petite æschne, sa longueur est de 57 à 66 mm.
De répartition plutôt méridionale, cette libellule de plaine est en expansion vers le nord de l'Europe.

Rarement abondante sur un site quoique, au Parc du Confluent Garonne-Ariège en Haute Garonne, ses effectifs soient particulièrement importants depuis 2 ans. Elle fréquente les eaux stagnantes qui s'assèchent, particulièrement à proximité des rivières, et se contente facilement de grandes mares boueuses qui servent de bauges aux sangliers.

Cette æschne se distingue des autres par cette couleur bleue généralisée et les taches noires du 2è segment (S2) de l'abdomen en forme de 'masque'. Le thorax des mâles est jaune clair, plus ou moins lavé de bleu, celui des femelles est jaune-vert.


Southern Migrant Hawker
It is rarely in high numbers on a site although, where the rivers Garonne and Ariège meet in Haute-Garonne, its breeding population has been on the increase particularly in the last 2 years. It is found around stagnant waters and large muddy puddles used by the wild boars to wallow.
This æschna is easily recognizable from others by its general blue color. The thorax of males is light yellow with faded blue, that of females is more yellowish green.










Autre espèce très présente, le Leste vert (Lestes viridis):
 Also present with them on the site, the Willow Emerald Damselfly:




Cœur copulatoire:
Mating wheel:




Les femelles sont généralement vertes mais certaines sont bleues. Le couple peut voler longtemps avant de décider d'un site propice pour pondre et ce vol est généralement erratique et indécis; il semblerait que la femelle choisisse le lieu en refusant de se poser si l'endroit ne lui convient pas.
 

The females are usually greenish but some are blue. The pair can fly erratically for a while before electing a spot: it seems that female chooses it by refusing to land if it's not adequat.




Quand le tandem prend le risque de se poser, il est aussitôt attaqué par les mâles du coin qui cherchent à les séparer pour transférer leurs propres œufs dans la spermathèque de la femelle, poche dans laquelle la femelle stock les œufs préalablement déposés par d'autres mâles. Elle peut alors pondre à son gré tout en tentant d'échapper aux mâles trop empressés. Une fois que l'un d'eux en a saisi une, il vide ce réservoir avec ses organes génitaux avant le transfert de son spermatophore, sac contenant ses propres spermatozoïdes.

When the tandem risks to perch, it is immediately attacked by other males trying to steal the female in order to transfer their own eggs in her spermatheca, the sac in which the female stocks the eggs she previously received from other males; it allows her to lay them when she sees fit. Once a male has seized one, he empties this sac with his genitalia before transferring his spermatophore, sac containing his own sperm cells.






Mais chez cette espèce, comme chez l'Anax napolitain (A. parthnope), la ponte se fait en tandem, le mâle voulant s'assurer qu'il est bien le géniteur en la tenant fermement.

This species lays in tandem, the male does not let go of the female making sure he spawned those eggs!




L'ovipositeur de la femelle est ici bien visible:

The female's ovipositor is quite visible here:




Cette ponte se fait de préférence à l'ombre et dans la boue durcie mais humide proche de l'eau ou dans la mousse. Les œufs ainsi pondus sont invisibles dans le sol et à l'abri des prédateurs qui vivent sous l'eau comme certains insectes carnivores ou les batraciens. Les larves éclosent après plusieurs jours et se dirigent alors vers l'eau où elles sont mieux à même de se défendre. Après plusieurs mues successives sur une période de 2 ans, elles sortent de l'eau pour se métamorphoser.

Egg-laying occurs preferably in the shade into humid lumps of mud or moss close to the water, providing effective camouflage from the predators living in the water such as carnivorous insects and batracians. The larvae hatch after a few days and creep to the water thus enabled to defend themselves. After several moults over a 2 years period they come out and emerge from the exuvia.


Ponte dans l'ombre
Laying in the shade


Ces deux-là se sont posés derrière quelques herbes qui leur faisaient de l'ombre et très délicatement sans mouvements brusques, je suis parvenue à les dégager:

Those 2 landed in the shade of a few blades of grass that I had to remove very slowly and with great care:


FEMELLE VERTE
GREEN FEMALE



FEMELLE BLEUE
BLUE FEMALE


Pour compléter cette série, voici 2 mâles faisant du sur-place pour surveiller leur territoire et les femelles décidées à pondre:

To complete this series here are 2 males hovering to survey their territory and incoming females:







* * * * * * * * * * *

Si vous la photographie de libellules vous branche, ne vous privez pas d'aller voir cet article magique sur Libellules de France!

If you enjoy dragonfly photos, do not hesitate to have a look at Michal & Piotr's photos HERE, it's just magic!