26 sept. 2016

La Barge rousse

Limosa lapponica
 Charadriiformes - Scolopacidae

Son nom de 'limosa' vient du latin  'limus' qui veut dire boue.
Cet oiseau est connu pour effectuer le plus long vol sans escale chez les oiseaux. En plumage nuptial, le mâle présente un dessous très orangé.

 Bar-tailed godwit
In non breeding plumage
The species breeds on Arctic coasts and tundra mainly in the Old World, and winters on coasts in temperate and tropical regions of the Old World and of Australia and New Zealand. Its migration is the longest known non-stop flight of any bird and also the longest journey without pausing to feed by any animal.

Nikon D7200 + 800 mm F5.6E











24 sept. 2016

Je revendique le droit de vivre en paix avec la nature



Par : Kate Amiguet | Durée : 1h 05min 20sec | Postée : 20/08/2016 | Chaîne : Faune sauvage

A movie done in Switzerland about the cruelty of the hunt well worth watching.
The second half brings good arguments to put an end at this horrendous activity.
Dear friends, I don't have the time to translate this post, I hope Google will do a decent job for you  ;-)


 STOP A LA CHASSE

Le film qui devrait circuler sur tous les blogs et devrait être partagé sur les réseaux sociaux par tous les amoureux de la nature qui veulent œuvrer pour sa survie.

Bravo à ceux qui l'ont réalisé
, je n'aurais jamais eu le cran d'assister à cela.

Regardez-le, la première demi-heure est difficilement supportable: couper les couilles d’un sanglier encore vivant est une atrocité sans nom, mais la seconde partie apporte des arguments formidables à tous ceux qui veulent que la chasse devienne un comportement criminel appartenant au passé.

11 cors, photographié le 23 septembre 2016 à 19h45 dans les Pyrénées en milieu naturel.
Nikon D7200 + 200/500 mm


Chasseurs-bourreaux-massacreurs, réveillez-vous : le bain de sang que vous provoquez vous aveugle.
Pourrez-vous vous regarder fièrement dans un miroir quand tous nos oiseaux aurons disparus, quand le peu d'animaux qui restera ne sera visible que dans des enclos avec des tags, des micro-puces et des bagues? Mais que faisons-nous à notre faune sauvage?

Au nom de quoi imposez-vous une telle souffrance aux animaux qui ne peuvent pas se défendre contre vous et vos fusils bien trop souvent armés de lunettes et de lasers ?

Au nom de quoi vous octroyez-vous – un petite minorité redoutablement efficace dans la destruction de la faune - le droit de priver le reste de l’humanité de nos compagnons sauvages ?

11 cors, photographié le 23 septembre 2016 à 19h45 dans les Pyrénées en milieu naturel.
Nikon D7200 + 200/500 mm


Au fait, et nos droits à nous, amoureux de la nature, de quel droit vous empêchez-nous de les exercer ? Vous pensez que nous nous n’en avons pas ?
La pression monte, la résistance se mobilise, espérons que nous n’arriverons pas trop tard à renverser la vapeur avant que la chasse, un des facteurs déterminant, n’aggrave le problème de l’effondrement du nombre d’espèces et d’individus au sein de ces espèces.

Je revendique haut et fort le droit de vivre en bonne entente et dans le bonheur avec nos amis à plumes et poils sans avoir à craindre de voir un de ces amis pulvérisé à coup de plombs ou de balles:

Filoute, mon amie
  

Au nom de quoi vous privez-nous de créer des liens avec les espèces qui partagent cette planète avec nous ?
La seule à avoir des droits est la NATURE elle-même; aucune espèce, l’homme inclus et surtout, ne devrait avoir un droit de mort sur une autre si ce n’est pour une question de survie.

J’ai passé le stade d’essayer de vous convaincre en vous montrant les belles images qu’on peut faire avec un objectif et non un fusil.
Issue moi-même d’une famille de chasseurs, j’ai tenté en toute bonne foi de comprendre votre position, de comprendre qu’il y a 2 chasses, l’une pour réguler le nombre de cerfs ou de chevreuils (car les grands prédateurs qui gênaient ont été éliminés) et l’autre, une torture encore plus intolérable, qui consiste à prendre son pied en massacrant le plus de bêtes possible pour faire le tableau sans même consommer le gibier. Cette idée-même est révoltante, choquante et inconcevable.
N’amalgamez pas, cette chasse-là n’est pas une gestion de la nature, comme vous le prétendez… Celle-ci a besoin d’être protégée de vous, mais aussi des changements du climat, des pesticides et herbicides, bref ce que nous provoquons, nous humains.

Sans parler du braconnage - pratiqué par les mêmes en des saisons différentes de la chasse officielle, une autre forme de chasse - et de ses pièges qui tuent des milliers de petites petites vies, souvent en une lente agonie.
Et c’est nous, les amoureux des animaux, que vous traitez d’hystériques parce que vous nous obligez à intervenir physiquement dans certains cas pour vous empêcher de les massacrer ?
J’en profite ici pour tirer mon chapeau à la LPO et aux organismes qui agissent dans le véritable intérêt de la faune et à tous ses bénévoles qui font un travail de réhabilitation formidable en ‘réparant‘ les dégâts souvent causés par la chasse mais pas que… bien sûr.
 
Sommes-nous donc encore des primitifs barbares ?
Que faut-il donc pour que vous preniez conscience de vos actes ?
L'humain (là il ne mérite pas sa majuscule) à réussi à éliminer quasiment tous les grands prédateurs soi-disant nuisibles :
Faudra-t-il aussi que les cerfs et les chevreuils disparaissent sous prétexte qu’ils détruisent les plans d’arbres ?
Faudra-t-il que les sangliers disparaissent sous prétexte qu’ils détruisent des champs de maïs, destruction soit dit en passant remboursée par différentes aides…
Faudra-t-il que les renards disparaissent sous prétexte qu’ils détruisent quelques poules dans les poulaillers ? Fermez donc correctement votre poulailler… Par contre, vous ne dites pas que ce même renard est très utile pour dératiser…

11 cors, photographié le 23 septembre 2016 à 19h45 dans les Pyrénées en milieu naturel.
Nikon D7200 + 200/500 mm


Tous ces arguments sont nuls et insoutenables : Pour éviter les cambriolages, les commerçants font installer des système d’alarme ou des rideaux métalliques. Que les agriculteurs (chasseurs également pour la plupart et qui jouent donc sur plusieurs tableaux) protègent leurs champs, il suffit de 2 fils électriques autour…

Classer certaines espèces ‘nuisibles’ vous arrange bien, toutes ces dérogations vous donnent le droit de tirer à n’importe quel moment de l’année… une aberration qui supprime tout droit à l’animal de vivre en paix, ne serait-ce qu’un moment dans l’année.

Genette



Quant au tir au moment du brame, la plus grande aberration qui soit, les plus beaux reproducteurs sont massacrés pour leurs ‘trophées’… On revient toujours à la même chose, le fric…. en plus d’une perversité abominable.
Vous avez bon dos… tant que les politiques pensent avoir besoin de vos votes mais la pression des amoureux de notre nature - oui nous la partageons avec vous et nous avons notre mot dire aussi – finira bien par avoir raison de la chasse et de ses atrocités.

Non, la nature n’a pas besoin d’être gérée, elle s’est toujours débrouillée très bien sans nous.

Tuer est un acte de guerre, un acte dégradant pour l’ensemble de l’humanité.
Nous n’avons plus besoin de chasser pour manger à notre époque, notre avenir est dans l’osmose avec notre environnement, pas dans sa destruction.

Chasseurs, apaisons enfin le débat, vos actions nous contraignent à réagir, parfois violemment et à pousser des coups de gueule mais ouvrons le débat et
devenez vous-mêmes protecteurs de la nature : d’autres l’ont fait, pourquoi pas vous ? Il y a bien d’autres moyens plus efficaces que le massacre pour ‘gérer’ notre nature....

Armez-vous d’un objectif, les images vous restent et elles permettent tout autant une observation intéressante de notre faune.

La JOIE (et le droit) de VIVRE !


Agissons ensemble pour sauver ce qui reste avec le charisme dont nous sommes capables : l’humain peut être aussi prodigieux que monstrueux, faisons notre choix judicieusement pour la nature mais aussi pour que nos générations futures, pour que nos petits-enfants puissent vivre en harmonie avec la nature.

A movie done in Switzerland about the cruelty of the hunt well worth watching.
The second half brings good arguments to put an end at this horrendous activity.
Dear friends, I don't have the time to translate this post, I hope Google will do a decent job for you  ;-)

La Bécassine des marais

Gallinago gallinago
Charadriiformes - Scolopacidae


Domaine des Oiseaux en août, même jour que les chevreuils.

August in Ariège, same day as the Roe deer.

Nikon D7200 + 800 mm F5/6E






21 sept. 2016

Poule d'eau et compagnie!

Gallinula chloropus
Gruiformes - Rallidae


Nikon D750 + 800 mm F5/6E



Le Teich en juillet:







Domaine des Oiseaux, Mazères en Ariège en août:





Immature:





Vanellus vanellus
Vanneau huppé - Lapwing



Myocastor coypus
Ragondin qui saute!  -  Coypu jumping!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...