7 févr. 2016

Elanion blac ou Elanion blanc

 Elanus caeruleus
Accipitriformes - Accipitridae

Les photos, prises à main levée depuis la voiture avec le Nikon 500 mm ne sont pas top, les oiseaux étaient hélas toujours à grande distance...
courbatures à l'épaule le lendemain mais peu importe!!!

Ce rapace diurne blanc au manteau gris est d'une grande beauté. Les yeux des adultes sont d'un rouge intense; ils tournés vers l'avant, une caractéristique typique des prédateurs.
 

Sédentaire, il se reproduit au Portugal et en Espagne en Europe mais depuis plusieurs années quelques rares couples nichent dans le sud-ouest de la France. Il est tout en rondeur et quand il est posé, ses longues ailes se chevauchent et dépassent de sa queue. Peu loquace, ses différents cris sont peu audibles.

A peine plus gros que le Faucon crécerelle - dont il partage un environnement identique - il se nourrit de mulots, de petits reptiles, de gros insectes et de petits oiseaux et fait également le "saint esprit" pour surveiller son territoire mais surtout aussi pour observer sa proie avant de plonger en 2 temps. 9 fois sur 10, il fait du sur-place avec le soleil dans le dos pour la repérer plus facilement. Son territoire n'est pas forcément très étendu mais parfaitement choisi dans les friches sèches et garrigues des grandes plaines, les talus et ruisseaux exposés au soleil qui fournissent l'essentiel de ses proies de prédilection.

The Black-winged kite is very rare in France
It is a small sedentary diurnal bird of prey, strikingly beautiful with its orange or red eyes. It hovers over open grasslands much like the Common kestrel with which it shares a similar environment. This white kite is quite distinctive with elongated wings and a grey mantel plumage; the forward-facing eyes are red or bright orange, typical of predators. Mainly seen on plains in dry scrubland areas, it feeds essentially on field-mice, crickets and small reptiles. It hovers steadily above a prey, with the sun in the back, before dropping to the ground in a 2 phase dive.

Par chance, une paire ou plus sûrement deux jeunes (au vu des yeux jaunes plutôt que rouges) est perchée ensemble:

I was lucky to see a pair perched together on a tree top:

Noushka - http://1000-pattes.blogspot.fr/




Pour donner une idée de la distance, une des photos non recadrée:

You will have an idea of the distance with this uncropped photo:



Un crécerelle est venu les bousculer:

A Common kestrel - the species is indeed very common in this area - bullies them:






Deux autres oiseaux sont vus plus près de la route nationale mais restent à distance par rapports à l'objectif:






Le second en arrière du premier:



Après s'être envolé, le premier faucon revient se percher encore plus loin, avec un mulot dans les serres:

After flying off, the first kite comes back with a field mouse, unfortunately still further:



Une de ses particularités, quand il est exité, est de remonter sa queue rapidement à plusieurs reprises quand il se perche, à la façon  d'un hoche-queue.

When a individual is exited and perches he often brings his tails up several times much like a wagtail:




Aire de répartition dans le monde et ses cris:

6 févr. 2016

Dans le Magnoac

Nikon 500mm f/4.0 G ED VR

Motacilla alba

Ce jour-là, après 3 heures d'affût, seule cette Bergeronnette grise a fait une brève apparition:

That day, after 3 hours in hide, only this White wagtail appeared:






Sturnus vulgaris
Passeriformes - Sturnidae
Deux Etourneaux sansonnets me tournent le dos alors que j'attends les Grues cendrées:

2 Common starlings turn their back on me as I am waiting for the cranes:



 Phasianus colchicus
Galliformes - Phasianidae

 Un Faisan de Colchide se pose devant moi, en quête de ses 2 femelles que je n'ai pu que deviner tellement elles se fondent efficacement dans cet environnement:
A Common pheasant lands in front of me, joining his 2 hens but it was impossible to get a decent shot of them as they blend so efficiently in this environment:






Emberiza schoeniclus
Passeriformes - Emberizidae
Dans les arbustes bordant le lac de Puydarrieux, ce Bruant des roseaux:

 In the bushes along the Puydarrieux lake, this Common reed bunting:



Grus grus
Gruiformes - Gruidae

Ces Grues cendrées sont toujours à grande distance à Puydarrieux, surtout quand le niveau d'eau est bas, comme ces temps derniers. Ces images ne valent rien mais elles reflètent l'ambiance d'une fin de journée quand les oiseaux reviennent des champs alentours pour passer la nuit à l'abri des prédateurs, les pattes dans l'eau. Les parades ont commencé depuis quelques jours, les hivernants remontent vers le nord, les migrateurs d'Espagne et d'Afrique arrivent en ce moment pour se reposer et reprendre des forces autour de ce lac avant de poursuivre leur route plus au nord.
Dans un article suivant, vous verrez des photos de vol.

The water level is most often very low around the Puydarrieux lake so unfortunately the wintering Common cranes remain at great distances. The photos are not good but they reflect the ambiance of an ending day when the birds com in from the fields around to spend the night safe from predators, feet in the water. The parades have already started and the locally wintering groups are on the move northerly. They have been replaced by those flying in from Spain and Africa, halting here to rest and pick up weight before flying back up north too.
In a following post, you will see flight pics.






Dans les champs alentours, impossible de les approcher avec la bonne lumière :

In the fields around, it was impossible to get closer in a good light:


Les Aigrettes garzettes du Teich



Egretta garzetta

Ardeidae - Pelecaniformes

Little egret











1 févr. 2016

Isards à la course

Rupicapra pyrenaica pyrenaica
Artiodatyles - Caprinae

Il est un peu plus petit que le Chamois, son cousin des Alpes. Le mâle pèse entre 25 et 40 kg et la femelle entre 20 et 32 kg. En été, il est beige rougeâtre ou ocre, en hiver sa fourrure est plus épaisse et plus sombre. Le rut a lieu de la mi-novembre à la mi-décembre. A part brouter l'herbe, ils apprécient les lichens, graminées, myrtilles, airelles, genévriers et bourgeons.


Pyrenean Izard
It is a small goat, smaller than the Chamois, his Alpine cousin. The male weighs between 25 and 40 kg and the female between 20 and 32 kg. In summer, it is reddish beige to ochre, in winter its fur is thicker and darker. The rutting season takes place from mid-November to mid-December.
They browse on grass, lichens, fruit plants and tree buds. Sure-footed and agile, they are found anywhere from 1800 m high to 3000 m.

 






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...