L'HUMANITE ATTAQUE LE GRAND ARBRE DE VIE A LA TRONCONNEUSE:

HUMANITY IS FELLING OUR TREE OF LIFE,
PLEASE SIGNE THE PETITION HEREUNDER FOR OUR CHILDREN:


Signons la pétition
destinée à nos dirigeants, pensons au monde que nous laisserons à nos prochaines générations :


Signez la pétition

Nous avons dépassé les 780000 signatures!

20 mars 2014

Les sens du Sanglier

Sus scrofa
Artiodactyla - Suidae

For the english version, please see previous post!

Il y a tant à dire sur cet animal exceptionnel que nous avons bien de la chance d'avoir dans notre nature européenne. Son intelligence est grande et sa nature très sympathique malgré la mauvaise réputation que certains humains lui ont faite depuis bien longtemps.
Une bête traquée et chassée depuis la nuit des temps pour sa viande mais aussi pour le plaisir s'affronter au "monstre". Comme nous le savons - surtout après avoir lu Astérix! - les gaulois en ont fait un haut symbole militaire. Il apparaît d'ailleurs encore dans de nombreux blasons.  

Sa tête - ou plus exactement sa hure - est particulièrement solide et allongée car elle détient presque tous les sens dont il a besoin pour sa survie et la capacité de creuser, en plus de sa faculté de courir très rapidement en cas de fuite.

En langage cynégétique, ses grandes oreilles très poilues sont appelées les écoutes ou assiettes. Son ouïe, quoique moins développée que son odorat, est extrêmement fine et il reconnaît les sons qui l'entourent et décèle parfaitement l'origine du bruit d'une branche qui craque que ce soit par le vent ou par le passage d'un animal ou de l'homme!



L'odorat est de loin l'organe sensoriel le plus développé chez le sanglier et lui permet de trouver sa nourriture même si elle se trouve bien enterrée. Il peut également "flairer" de loin un ennemi potentiel - notamment l'homme - aux molécules de son odeur émises dans l'air. C'est pour cela que l'approcher à contre-vent (avec le vent de l'animal vers soi) est nettement plus facile.
Cet odorat est si finement accordé qu'il peut repérer plusieurs heures après, le passage d'autres animaux, en particulier les mammifères.


Comme chez les éléphants son langage très varié, fait de couinements,de grognements ou de nasillements, est essentiel pour communiquer avec les membres de sa harde. Ainsi la meneuse pourra s'imposer dans les cas de nécessité première pour la recherche de nourriture ou d'eau.

D'autres sangliers sont passés sur le terrain et cet individu est en train d'étudier leurs odeurs:



Son groin cartilagineux est muni de poils ultra sensibles; il lui est très utile pour toucher les objets qui l'intriguent, un peu comme les "doigts" préhensiles de la trompe des éléphants:



Ses petits yeux le classent comme animal diurne, contrairement aux animaux nocturnes qui ont de grosses billes!
Sa vue est assez médiocre bien qu'il perçoive parfaitement le moindre mouvement ou la présence d'une masse insolite; il discerne mal les couleurs.


En plus de ces sens, le sanglier est doté d'une mémoire remarquable, à l'instar des éléphants, et se souvient de tout ou presque... Avis à ceux qui lui font du tord!

26 commentaires :

  1. Cool looking critter and a great sighting, Noushka! Awesome photos!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo et merci de ces précisions qui lui rendent un bel hommage ! J' l'adore ce bon gros si discret ! Et la chasse est fermée, profite l'ami ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  3. (^‿^)❀

    C'est vraiment MAGNIFIQUE !
    Merci chère Noushka ! Tu fais des merveilles avec ton appareil photos !
    Je suis fan de tes photos !

    GROS BISOUS et belle journée

    RépondreSupprimer
  4. Que chulas las fotos de este ejemplar de jabalí.. Yo los tengo a 10 min de casa.. Vivo muy cerca del Monte del Pardo. .Una buena zona de jabalí y Ciervo.. Besos..

    RépondreSupprimer
  5. Great Noushka what is this beautiful wild boar so pretty keen to get on that is an art, but very nice.

    RépondreSupprimer
  6. Très belles photos de cet animal qui vit à coté de l'homme depuis longtemps.
    Malheureusement avec l'urbanisation et les cultures son territoire se restreint peu à peu.
    Les agriculteurs ne l'apprécient guère, à cause des dégâts qu'il fait dans les cultures.
    Bonne journée c'est le printemps !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour ma oiselle
    Merci pour cette leçon de sciences nat ! Encore mieux que dans les manuels !
    J'adore la photo où il touche la souche avec son groin ;-)
    (comme nos crochus adorés avec leur langue)

    Gros bisouxxxxx

    RépondreSupprimer
  8. Et bien quelle belle proxi pas peureuse l oiselle ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Slowly catching up with your website, and thoroughly enjoying doing so Noushka....as always.

    RépondreSupprimer
  10. bonjour , voila plusieurs jours que j'essaie de te laisser un commentaire sans succès ....enfin me voila ...Quand il est dans ton objectif ce sanglier parait encore plus beau...bel animal...Dommage qu'il existe toujours des battues pour faire des carnages dans les hordes...Je te souhaite un bon début de printemps....Bisous.

    RépondreSupprimer
  11. hello,

    i very much enjoyed learning more about this amazing animal. so wonderful to have you as an advocate to the natural world, sharing precious bits of information, inspiring respect and understanding. Wonderful also to see your photographs!

    RépondreSupprimer
  12. Certainly one of my favourites, well caught Noushka, you are a genius.

    RépondreSupprimer
  13. A truly amazing animal Noushka, proven by its ability to maintain its presence in the World.

    RépondreSupprimer
  14. Je ne suis jamais rassuré quand j'en rencontre. Il m'est arrivé de faire demi-tour à vélo en apercevant sur le chemin une énorme laie accompagnée de ses petits.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Noushka, j'aime beaucoup la deuxième photo, quel caractère ! Ton blog est un manuel de sciences naturelles tout à fait passionnant.

    RépondreSupprimer
  16. It's great to know that there is still a wild population of these creatures.

    RépondreSupprimer
  17. Une belle "leçon de choses" comme nous disions autrefois ! Cela se disait encore quand j'ai commencé à enseigner... mais c'est loin.
    Chez nous, les sangliers ne sont pas aimés, surtout depuis la tempête de 99. Tous les bois dévastés n'ont pas pu être remis en état, les sangliers ont proliféré et font pas mal de dégâts dans les cultures quand ils cherchent leur nourriture..
    J'admire tes photos si vivantes, surtout la première. Je ne sais pas à quelle distance tu étais mais je suis impressionnée.
    Gros bisous Noushka et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    C'est un beau plaidoyer pour le Sanglier qui est très utile également pour régénérer des parcelles de foret. En creusant il retourne et aère la terre ce qui favorise l'arrivée et la reprise de nouvelles plantes. Encore une fois je suis impressionné par la proximité pour la prise de vue, j'imagine que vous êtes en affut. La qualité esthétique et technique de vos photos est un vrai plaisir pour les yeux. Je vous souhaite un bon week-end,
    Cordialement,
    Michel

    RépondreSupprimer
  19. Ca me fait toujours mal de voir parfois cette pauvre bête acculée , perdue dans une ville et que l'on chasse sans merci, on en voit en mer , ils nagent pendant des heures à terre des hommes le suivent de loin et dès qu'ils mettent pied sur la berge, bingo le fusil les attend !!

    RépondreSupprimer
  20. coucou nounoush
    je re essaye de taper un com' blogger m a dit que j avais double cliqué et uq il fallait pas.. pffff n importe quoi
    bref, super article sur le sanglier, des photos top, et l excitation d avoir pu le savoir assez près =)) bravo !
    bises à bientôt

    RépondreSupprimer
  21. These wild pigs are common in certain parts of the Netherlands. It's great to see them in free nature, but when they visit your garden you can guess what happens......
    Greetings, Kees

    RépondreSupprimer
  22. JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!!! Happy birthday, Feliz cumpleaños et tout et tout !

    gros bisouxxxxxx

    RépondreSupprimer
  23. Le meilleur souvenir que j'ai avec cet animal c'est de l'avoir vu traversé la Loire à la nage un soir d'été.
    C'est un animal de nos campagnes, maintenant méconnu, pourtant c'est un totem, comme le renard, le cerf.
    Bizz !

    RépondreSupprimer
  24. Un gran reportaje que pone de manifiesto la capacidad sensorial del hocico del jabalí. Un abrazo,

    RépondreSupprimer
  25. Very interesting information and superb photographs, Noushka! We see "wild" (feral) hogs often in the areas we go birding. These are remnants of domestic pigs brought by the Spanish explorers over 500 years ago. I have learned not to get too close to a sow with young pigs!

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...