L'HUMANITE ATTAQUE LE GRAND ARBRE DE VIE A LA TRONCONNEUSE:

HUMANITY IS FELLING OUR TREE OF LIFE,
PLEASE SIGNE THE PETITION HEREUNDER FOR OUR CHILDREN:


Signons la pétition
destinée à nos dirigeants, pensons au monde que nous laisserons à nos prochaines générations :


Signez la pétition

Nous arrivons bientôt à 750000 signatures!

22 mars 2014

Sanglier: Alimentation, boutis et vermillis

Sus scrofa
Artiodactyla - Suidae

For the english version, please see previous post!

Jabalí ocupado! 

 Le sanglier vit en harde de plusieurs individus, généralement d'une même famille, les bêtes de compagnie, avec une laie matriarche, la meneuse, pour guider les jeunes, un peu comme chez les éléphants: il nous est arrivé de voir des laies plus jeunes n'ayant pas de petits  l'assister avec sa portée et les diriger vers les sources de nourriture.




Cet animal très intelligent - je ne le dirais jamais assez! - trouve 90% de son alimentation en sous-bois: mammifère forestier omnivore, c'est aussi un fouisseur invétéré! Pour ce faire, il utilise 2 techniques développées plus bas, parfaitement rodées à l'aide de son groin et la grande force de son chanfrein.
Il est forestier mais aussi montagnard et il est possible de le rencontrer jusqu'à 2000 m d'altitude dans les Pyrénées.

Les produits végétaux représentent un pourcentage bien supérieur aux protéines animales: il fréquente des territoires très divers selon les saisons et parcourt de grandes distances pour se nourrir de fruits forestiers comme les petites pommes et raisins sauvages, les baies, châtaignes, glands, faines, racines, certains bourgeons. Il apprécie beaucoup les épis de maïs à tous leurs stades d'évolution et cause des dégâts parfois considérables aux cultures céréalières.
Quant aux champignons, ils ne font pas vraiment partie de son alimentation quoiqu'on en dise et ne se rabat dessus que si ses mets préférés se font plus rares.




Il est hélas classé comme nuisible, et pourtant... il est très utile dans nos sous-bois et forêts, mangeant beaucoup de larves d'insectes qui, elles, sont bien plus nuisibles aux cultures et aux arbres.
Quant aux autres protéines, elles lui sont fournies par les lombrics, les limaces, les escargots, les oisillons, les mulots et les carcasses d'animaux morts, ce qui fait un fossoyeur salutaire.

Il propage également les graines et les spores qui s'accrochent dans ses poils sur de longues distances car il peut parcourir jusqu'à40 km par jour.

 Pour me faire son avocat, je dirais que si les agriculteurs voulaient  bien entourer leurs champs de fils électriques, ces dégâts pourraient être sérieusement réduits et il n'y aurait pas lieu de le chasser avec autant d'acharnement. Ne devant compter que sur la nourriture forestière, il se reproduirait moins...
Après tout, certains magasins en ville comme les bijouteries se protègent avec un système d'alarme et/ou un store métallique!


MAIS... Pas de chance pour lui, ces mêmes agriculteurs sont aussi les chasseurs...


Le scientifique Roland M. Libois, de l'Université de Liège, rapporte qu’en Pologne: "toute chasse au sanglier est interdite dès que certaines espèces de lépidoptères se répandent. La menace que ces parasites représentent pour les arbres est alors efficacement écartée".


Frottoirs et housures :
Les frottoirs sont les traces boueuses, comme on peut voir ici sur le chêne, que les sangliers font sur le bas des arbres où ils se grattent les flancs après leurs bains de boue pour se faire du bien tout simplement et par la même occasion faire tomber quelques parasites et en période de rut pour marquer leur territoire!
Ils ont pour habitude de se frotter toujours sur les mêmes arbres et l'écorce est souvent usée jusqu'à complète disparition chez les arbres les plus fragiles. Les housures sont les croûtes de boue accumulées à la longue sur les frottoirs.

Frottoir récent:



Vieux frottoir utilisé régulièrement:




 Le vermillis ou vermillage :
Il est effectué en surface pour la recherche des vers de terre, des insectes et leurs larves. Certaines pelouses sont ainsi littéralement "retournées", ce qui ne fait généralement pas rire le propriétaire... moi si!!








Les boutis :
Le sanglier laboure la terre et peut faire des trous pouvant atteindre jusqu'à 50 ou 60 cm de profondeur si la terre est meuble, pour trouver des racines, des tubercules ou des rhizomes et creuse avec le chanfrein, son boutoir,  partie qui se trouve juste au-dessus du groin.





 Ci-dessous un site très complet, si les termes cynégétiques le concernant vous intéressent:


8 commentaires :

  1. ¸.•°♪
    Ótima foto reportagem.

    Bom domingo!
    Beijinhos.
    Brasil
    ✿✿º°。♪

    RépondreSupprimer
  2. (^‿^)❀

    Oh ! MERCI chère Noushka pour ces superbes photos et ces infos intéressantes ! C'est trop chouette !
    J'adore ❤

    GROSSES BISES d'Asie et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien la une pour la coloration des poils et moustaches teintés couleur boue .
    Superbe série !

    RépondreSupprimer
  4. On peu voir souvent sur les site des sangliers qui courent mais là les attitudes sont superbes ! BRAVO

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Noushka,

    Quelle rencontre! Tu as du en garder d'excellents souvenirs. Les photographies sont magnifiques, une fois de plus, et accompagnées d'informations très intéressantes et agréables à lire.

    RépondreSupprimer
  6. Fantastic photos. I see the rare one around here but they are so hunted in this area they keep their heads down I think. Have a good day, hope all is well Diane

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ces articles très intéressants et bien documentés.

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique reportage, sans doute des heures d'affût ! On sent bien que tu le kiffes grave celui-ci, et je partage ! Je partage aussi ton avis sur les rapports agriculteurs/chasseurs et sangliers ! Quand on sait que les premiers distribuent du maïs en forêt pour attirer les seconds, on se pose des questions, quand ils se plaignent que les cultures sont visitées... Merci pour la pub pour Lib. de France et d'ailleurs ! Plus l'annonce sur la maison ? Bonne nouvelle ? Cdlt, M.

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...