L'HUMANITE ATTAQUE LE GRAND ARBRE DE VIE A LA TRONCONNEUSE:

HUMANITY IS FELLING OUR TREE OF LIFE,
PLEASE SIGNE THE PETITION HEREUNDER FOR OUR CHILDREN:


Signons la pétition
destinée à nos dirigeants, pensons au monde que nous laisserons à nos prochaines générations :


Signez la pétition

Nous avons dépassé les 780000 signatures!

13 juil. 2015

Les chevreuils de chez nous

Capreolus capreolus
Capreolinae - Cervidae

Dans notre affût sous les merisiers en ce 06 juillet après 3 heures sans aucune activité, j'aperçois enfin cette chevrette apparue sans un bruit sur mon côté gauche en lisière du bois. Je décroche mon APN du trépied et le glisse en douceur par l'ouverture. Elle me semble nerveuse, piquant un sprint à l'occasion et à ce moment j'entends les feuilles sèches crisser dans le bois derrière elle. La lumière étant faible ma vitesse était basse... Bien dommage car tout d'un coup un gros brocard surgit et la poursuit, collé à ses talons. impossible de faire de clichés, ils sont passés à moins de 5 mètres de moi à une vitesse hallucinante malgré les hautes herbes... mais quel spectacle! J'ai bien sûr rêvé de les voir revenir devant et s'accoupler, mais rien de tel ne s'est produit évidemment!!

Roe deer
In our hide under the wild cherries this 6th of July, after 3 dead hours, I notice this female on my left-hand side appeared noiselessly  at the wood's edge. I remove my camera from the tripod and slide it stealthily through the opening. She seems quite jumpy and suddenly I hear the crunch of dry leaves in the wood behind her.  Because of the low light my speed was low... A pity since a large male appears abruptly chasing her closely. Impossible to take pictures, they sped by the hide less than 5 meters away and I could only dream of their return in front and an eventual mating, but no such happened, evidently!




La pauvre est embêtée par les taons et subit comme on le voit sur cette photo quelques grosses tiques gorgées de son sang sur son cou...

The poor thing is plagued with horseflies and ticks gorged with blood on her neck:





Le lendemain, alors que je pensais quitter l'affût car il se faisait tard, la voilà qui revient toujours au même endroit et toujours autant ses gardes.

The next day, as it was getting late, I was about to leave the hide but here she comes at same place and still quite wary of the male.



Comme on peut le voir ici, le chevreuil n'a pas de queue:

As one can here, Roe deers don't have a tail:





Inquiète de se faire courser par ce chevreuil dominant à 6 pointes elle hume l'air pour détecter son odeur et garde un œil le long de l'orée...

She sniffs the air to detect the scent of this dominant 6 antlers' mal to escape quickly would he show up, keeping an eye on the lane along the wood's edge...



Le sens olfactif du chevreuil, le seul à atteindre directement le cerveau, est très affûté: il peut sentir une odeur étrangère à plus de 200 mètres.

The Roe deer's olfactory sense is very acute and is the only one to reach the brain directly: it can smell a foreign scent over 200 meters away.




... après avoir aboyé comme un malade à ma droite, ce 6 pointes finit par traverser à une cinquantaine de mètres devant mais la chevrette futée n'a pas demandé son reste et a disparu furtivement dans le bois.

...after barking like mad on the right, he eventually appears in front at about 50 meters and the doe flees stealthily in the woods.



Hier, le premier chevreuil à fréquenter le jardin, copain de nos défunts chiens, et que nous n'avions pas revu depuis ce printemps a fait une brève apparition devant la maison. Soulagée qu'il ne lui soit rien arrivé, je me glisse furtivement sous la véranda et n'ai le temps que de ces 2 clichés pris sous une pluie fine:

2 days later, the first Roe deer to make himself at home in the garden and friends with our dogs reappeared in front of the house. Happy nothing happened to him, I grab my camera and slither under the veranda, unseen. I only have time for these 2 shots taken under the rain:



8 commentaires :

  1. Great deer series. They are soooo alert.
    Sorry to think how they put up with the discomfort from flies and ticks.

    RépondreSupprimer
  2. Hello Noushka, Awesome series on your Roe Deer! They are pretty critters. Enjoy your day and the new week ahead!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Noushka, pas de glande tarsienne visible à l'intérieur des cuisses et pas de miroir non plus ! Etrange.
    JP.

    RépondreSupprimer
  4. Dearest Noushka,
    Oh, my the urge for cleaning them up by removing those nasty ticks is great... What can they do about it; can't reach their neck area.
    Lovely photos in all and the one in your garden looks lovely as well.
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  5. Wow, what a lot of ticks. It has been a particularly bad year here for them, too. I wonder if the female deer is a little out of condition. Interesting that the males don't appear to be suffering in the same way.

    RépondreSupprimer
  6. Oh so loveley these deer Noushka. To bad they have so many ticks.
    Regards,
    Roos

    RépondreSupprimer
  7. C'est passionnant , ces tranches de vie .Comme toi on se met à l'affût , on attend la suite ...
    Que deviennent ces animaux avec toutes ces tiques qui leur sucent le sang , alors qu'ils n'ont aucun moyen de s'en débarrasser ?
    Amicalement .

    RépondreSupprimer
  8. Impressing pictures of one of my favoutite animals. Great series!
    Greetings, Kees

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...