30 août 2012

Halte au trafic d’animaux sauvages au Maroc

Please use translator, thanks!

Non, ne détournez pas vos yeux devant cet appel poignant et indispensable:
Les animaux, si désespérément mal traités, n'ont que nous comme porte-paroles.

 Je ne souscris pas souvent à ce genre d'appel qui mène trop souvent à des interdits au lieu de mener à l'éducation nécessaire qui devrait être faite sur les bancs de l'école dès le plus jeune âge, pour apprendre aux enfants le respect de leur environnement - ce qui induirait au respect des autres et des animaux.
Mais dans ce cas-là, la situation est vraiment trop grave pour en avoir été témoin moi-même.
Ces images choc devraient toucher le cœur de tous ceux qui les verront et je souhaite que cela déclenche de nombreuses signatures.

A gauche, vipère heurtante morte de faim et de soif à qui on a placé un œuf dans la gueule pour faire gober aux badauds qu'elle l'avale!
© Jean Delacre
 
Ne Tombez plus sous le charme

Charmeurs de serpents à Marrakech : touristes complices de maltraitance animale
  par Michel Aymerich et Michel Tarrier

Extrait de l'article paru à l'origine sur GEOS
(Groupe d'Etudes d'Observation pour la Sauvegarde des Animaux Sauvages et des Ecosystèmes)
À Marrakech, la Place Jemaa-El-Fna doit une partie de sa renommée aux traditionnels charmeurs de serpents. L’imposture de leur talent ne serait que magie si elle n’induisait pas la maltraitance des cobras, des vipères heurtantes, des couleuvres de Montpellier et autres, aux fins de la perpétration d’un bien douteux spectacle moyenâgeux. La plupart de ces belles espèces sont soit menacées d’extinction en Afrique du Nord, soit sont en régression alarmante. Ceci contribue au consternant appauvrissement général des écosystèmes du Maroc.
Une fois prélevés dans la nature, ces animaux ont la plupart du temps leurs crochets venimeux arrachés, ce qui occasionne l’apparition d’abcès qui provoquent une mort lente et douloureuse. Il existe quelques rares exceptions qui confirment la règle, mais sur un point la règle ne connaît hélas aucune exception, indépendamment du fait que leurs crochets soient arrachés ou non. Ces serpents, tels qu’ils sont manipulés Place Djemaa El Fnaa (et ailleurs), contraints d’adopter systématiquement une position de défense absolument stressante, meurent TOUS et sans exception d’épuisement après deux ou trois mois tout au plus.
Il n’y a qu’à observer le sort des couleuvres de Montpellier et autres… Nous en savons hélas quelque chose, ayant observé le phénomène avec le parti pris de personnes sensibles au sort des serpents.

C’est la triste réalité, le revers d’une illusion à laquelle beaucoup s’accrochent pour maintenir coûte que coûte leur rêve d’être dans un pays des mille et une nuits.

Serpents, fouettes-queue, caméléons, tortues, écureuils, singes magots, babouins importés, rapaces diurnes et nocturnes, étroitement incarcérés, dénutris, assoiffés, manipulés, abasourdis, blessés, en bref stressés à mort, sont ici illégalement et honteusement en étal. Pour combien de temps encore?

Tous condamnés, agonisants, morts-vivants ou massacrés... Parmi ces derniers : des panthères, des servals, des zèbres, des autruches, des pythons de Seba, des varans gris, pourtant tous inscrit en Annexe I de la Convention de Washington! Et bien que le Maroc ait signé et ratifié cette Convention! La stupide complaisance des touristes aura seule permis pendant ces longues années une telle hécatombe. Pendant combien de temps encore? 

En ce troisième millénaire, à l’heure d’une extinction massive des espèces et d’une prise de conscience internationale pour le nécessaire respect dû à toutes formes de vie, notamment sauvages, il est grand temps de ne plus affirmer que toutes les traditions sont à respecter. Avec ses festivals, sa richesse historique et sa réputation de ville phare du tourisme marocain, la belle cité de Marrakech vaut bien mieux que ça!
Touristes, svp, détournez-vous des spectacles indignes qui maltraitent les animaux, ou mieux encore, dénoncez-les! Détournez-vous de ces dompteurs de petits singes, attachés court et contraints, sous les coups, à exécuter de consternantes pirouettes. Détournez-vous aussi de ces sordides marchands du souk qui proposent des animaux morts ou vifs, pour la plupart espèces protégées.
Place Jemaa-El-Fna, il y a un Commissariat de Police, n’hésitez pas à aller exprimer votre indignation!

Source et lien pour signer la pétition  "Appel au boycott des spectacles de serpents et autres pratiques basées sur la maltraitance animale et l’exploitation de la biodiversité au Maroc", que vous trouverez en fin de page ici:


 Merci d'accorder quelques minutes de votre temps pour aider tous ces animaux - sans parole pour exprimer leurs souffrances.

14 commentaires :

  1. Tu prêches une convaincue !

    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. le mieux, car n'oublions pas que des pauvres vivent avec ce genre d'activité en plus d'une activité familiale, les mieux est de travailler sur le recyclage dans une autre activité et de créer une ferme d'élevage pour le repeuplement...mais qui d'entre nous aura les... non le courage et la volonté déterminante en plus des moyens financiers et logistiques pour réaliser cette idée ? je connais bien le Maroc, je connais pas mal de personnes qui connaissent bien le Maroc... mais il faut un gars sur place qui sache... qui éduque et qui informe, qui chapeaute.. ensuite il faut un minimum de volonté politique ou alors l'accord de la wilaya (l'équivalent d'une préfecture) concernée... à méditer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pierre-Yves pour ton commentaire éclairé, je sais que tu connais fort bien la question.
      Je reste persuadée que les pétitions peuvent influencer les ministères concernés si elles sont conséquentes -
      en plus de solutions intelligentes et efficaces comme celles que tu proposes. Elles pourraient certainement être appliquées si elles parvenaient aux autorités concernées...

      Supprimer
  3. Hola Noushka, me uno a vosotros para expresar mi rechazo más rotundo a esta intolerable practica de sufrimiento de los animales,no puedo entenderlo,me niego a entenderlo. en fin amigos gracias por tus comentarios y por supuesto que me acuerdo de que tenemos pendiente la sesión de los buitres,ya pronto podremos probar.un abrazo amigos

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours pour le fric que toutes ces choses sont faites !!!
    J'ai signé la pétition...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. De tout cœur avec toi, avec vous, avec tous ceux que la bêtise humaine révolte ! M.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, comme le dit Didier, c'est pour le fric, aaaaah le fric, combien d'hommes aura t'il corrompu...??? Je mets ça sur Twitter, peut être que ça fera qques signatures en plus :-) bisous

    RépondreSupprimer
  7. Encore des souffrances que je ne soupçonnais pas. Pétition signée bien sûr. Tout cela me révolte.

    RépondreSupprimer
  8. Bon Jour Noush,
    Oh comme je suis d'accord !
    Je crois qu'il y a bien des choses qui devraient être apprises à l'école pour éviter les manques de certains parents ! Comme le respect de la vie, quelle qu'elle soit !
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Un grand merci à vous pour vos mots et surtout à ceux qui signé!

    RépondreSupprimer
  10. j'ai signé, bien sûr !
    Trop concernée pour avoir moi même vu et souffert de ce spectacle cette année, lorsque je suis allée à Marakkesh. J'en aurai pleuré de voir tous ces animaux si maltraités. "Charmeurs de serpents" est un grotesque euphémisme pour désigner ces tortionnaires !

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...