22 août 2012

Tourbières, flore et libellules


Peat bogs, flora and dragonflies (please use the translator!)

Turberas, flora y libelulas
 
Les  zones humides recèlent une diversité biologique importante quoique liée à une pauvreté trophique du sol. La tourbière est un milieu oligotrophe: particulièrement pauvre en éléments nutritifs.

 Il existe différents types de tourbières avec des niveaux de Ph différents;
les plus acides ont un Ph de 4 ou inférieur.
Elles se forment la plupart du temps dans un terrain en creux, près d'un cours d'eau régulièrement en crue, et par l'accumulation de végétaux non décomposés qui se tassent et sur lesquels se développent des plantes bien spécifiques.

A la base, on y trouve les Sphaignes et les Drosera (du Grec: rosée, gouttes de rosée). Une biodiversité plutôt rare en flore et insectes.

Les Drosera sont des petites plantes carnivores qui colonisent ces milieux acides en s'implantant sur les coussins de Sphaignes où le soleil est généreux.
Chaque pied fait entre 3 et 5 cm de diamètre seulement.
La feuille ici fait quelques millimètres de diamètres:

Drosera rotundifolia:

Drosera à feuilles rondes


Avec un insecte piégé!

Drosera à feuilles rondes
  
Elles se plaisent en compagnie des Sphaignes (Sphagnum), ici en vert:
ces sont des mousses qui forment des coussins verts parfois rougeâtres, gorgés d'eau.
Elles sont bryophytes, c'est à dire qu'elles ont conservé un grand pourcentage des caractéristiques qu'avaient les premières plantes apparues sur Terre.

 Drosera intermedia:

Droséra intermédiaire

 Ici avec une fleur:

Droséra intermédiaire

Certaines libellules fréquentent volontiers les tourbières.

Le Cériagrion délicat: cœur copulatoire photographié sur la bruyère en bordure:

Ceriagrion tenellum


Aux alentours de certaines tourbières, dans des points d'eau plus profonds, une haute végétation herbeuse  permet à l'Aeschne des joncs de s'y reproduire.
Ici, un cœur perché dans les pins des environs:


Aeshna juncea


J'y ai rencontré aussi la Somatochlora flavomaculata:

Cordulie à taches jaunes

Enallagma cyathigerum:

Agrion Portecoupe

Sympetrum flaveolum
Cœur copulatoire:

Sympêtre jaune

Libellula quadrimaculata:

Libellule à quatre taches

Exemple de milieux tourbeux dans les Pyrénées, laquette proche du massif du Néouvielle:




Bien d'autres animaux fréquentent ces milieux comme les lézards, certaines araignées, même les sangliers et bien plus encore!

22 commentaires :

Bob Bushell a dit…

Beautiful, the Dragonflies, scenery and the fly plants, what a superb treat.

Eric a dit…

Voila un post d'une grande beauté et très instructif. J'ai beaucoup apprécié, et les photos? du rêve. Merci.

Jma a dit…

Magnifiques paysages, et superbes rencontres tant botaniques qu'odonatologiques ! Mais que va t'il nous rester à nous pauvres photographes comme sujet pour t'enchanter ?

Cdlt,
Jma

Philippe Bullot a dit…

Il ne manque que les coordonnées GPS du site et du gite, j'arrive! ;-)
Merci Noushka de nous mettre l'eau à la bouche :)

Didi a dit…

De bien belles rencontres dans un cadre tout simplement magnifique !
Merci

Patrick a dit…

Toutes les images sont superbes, mais j'ai particulièrement apprécié celles de la drosera
Chapeau bas l'amie
Bises
Patrick

chris a dit…

Mais je le disais bien, tu ne fais pas les choses à moitié ; quelles merveilles !!
Comme dirait une copine de club ; suis scotchée ;)

Daisy a dit…

Quelles merveilleuses rencontres ! Nous sommes entourés de chefs-d'oeuvre naturels que jamais l'homme ne pourra égaler avec ces technologies les plus perfectionnées. Superbes libellules et droseras !

Caroline a dit…

Superbes photos!!! Je suis scotchée par la beauté du site du Néouvielle! Quand au drosera, il y en a chez moi (on peut trouver celui à feuilles rondes), il y a beaucoup de tourbières. J'ai essayé de les prendre en photos, mais ils sont tellement petits qu'avec mon objectif c'est sorti tout flou.

Vraiment bravo pour la qualité de tes photos! :-))

Bises

MartialLNNVDB a dit…

Ton blog est rééllement passionant... vraiment à chaque article tu me scotches... ! Bravo...que dire de plus ! Je diffuse sur twitter :-)

Une Angevine a dit…

je découvre cette végétation...

Monique et Daniel a dit…

Quelle belle série, les paysages sont gradioses, et tes photos de la Droséra, superbes!
ce qui ne veut pas dire que nous n'aimons pas les odonates qui vont avec!

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

merci pour tes photos elles sont superbes
j'aime ces paysages que je regarde attentivement
ce vert!!!!!!!!!!!
je veux bien l'adresse aussi Noushka
et à moi les photos
Je te laisse trop à faire BISOU

Violette a dit…

Le calcul des plantes carnivores pour piéger les insectes est méticuleux ! Ils n'ont que 10 à 20 secondes pour ne pas toucher les petits poils de la plante... que la nature est bien faite.

Tu rencontres toujours autant d'espèces merveilleuses.
Bisous et merci pour le voyage !!!

Ana Mínguez Corella a dit…

jiji!!!.. Vaya.. Conque LOI es eso.. Pues no lo sabía.. Y es que curiosamente solo me lo pone un amigo francés.. Qué cosas!!!... :-)
Bueno las fotos fantásticas como siempre.. Bonitos paisajes, bellas libélulas que parecen de cristal.. Todo un placer visitar tu blog.. Un abrazo de esta madrileña...

Noushka a dit…

Ola, madrileña!!!
Un placer para mi de reír contigo!!
Buenas tarde, Ana!

Chamoiselle a dit…

superbes fleurs carnivores , juste une petite remarque , j'espère ne pas te froisser, tes plans d'eau penche un peu et donnent l'impression qu'ils vont se vider, mais à part cela c'est superbe

Antonio Puig Garcias a dit…

Hola amiga Noushka,una maravilla de imagenes por lo que veo ahora toca las libelulas,como ya me dijistes son tus favoritas.Espero que nos veamos pronto,Un fuerte abrazo.

morikan a dit…

Superbe les tourbières, superbes la flore et la faune ! Merci de nous offrir tout cela ! Cdlt, M.

oceandefleurs a dit…

Bonsoir, je suis fascinée par ces plantes carnivores à la beauté étrange, au comportement surprenant ! Et leur cadre de vie n'est pas moins exceptionnel ... puisque l'on y retrouve avec un bonheur qui ne se dément pas, ces demoiselles occupées à leurs ébats amoureux pour assurer leur descendance ... Un "petit" monde qui grouille qui, s'affaire, qui relie l'animal au végétal et qui nous enchante sous votre regard toujours en alerte ! "Mon" corbeau va bien, il ne vole pas vraiment mais fait des "bonds" de plus en plus audacieux entre les arbustes et buissons ... certains congénères viennent lui rendre visite et partager ses agapes ! Et si lui est discret, les autres manifestent bruyamment leur présence ! Très bonne soirée, oceandefleurs

Lucie a dit…

Les photos de droseras sont superbes.Ce lac est un endroit enchanteur comme souvent d'ailleurs les lacs de montagne!
Une belle série d'observation magnifiquement mises en images! Bravo!!

Philippe D a dit…

Superbe endroit où on peut faire de belles rencontres...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...