L'HUMANITE ATTAQUE LE GRAND ARBRE DE VIE A LA TRONCONNEUSE:

HUMANITY IS FELLING OUR TREE OF LIFE,
PLEASE SIGNE THE PETITION HEREUNDER FOR OUR CHILDREN:


Signons la pétition
destinée à nos dirigeants, pensons au monde que nous laisserons à nos prochaines générations :


Signez la pétition

Nous avons dépassé les 780000 signatures!

1 oct. 2011

Couple d'Azurés alcetas VS Argiope frelon

Cupido alcetas,

aucune chance contre

Argiope bruennichi

Voici une scène qui m'a prise de court!
Au moment où je tentais de faire quelques clichés de ce couple d'un de nos plus petits Azurés qui venait de se poser sur ce brin d'herbe, touchant ce faisant le fil en dessous, une Epeire fasciée que je n'avais pas remarquée et qui avait tendu son piège, n'a pas tardé une seconde: elle a surgi brutalement pour se saisir de l'un d'eux sans ménagement.

Image Hosted by ImageShack.us


Le malheureux n'a pas eu le temps de rendre compte de ce qui lui arrivait: piqué, injecté de venin et emballé le temps de ces photos, c'est à dire quelques secondes!

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

J'ai de plus en plus de mal à comprendre notre monde...

Image Hosted by ImageShack.us

Comme disent nos amis anglophones: "Food for thought",
Matière à réflexion
:

nous avons beau avoir l'habitude de voir des scènes semblables dans toute la gamme du monde animal et végétal, "qui" de soit disant juste et bon a pu avoir l'idée cruelle de créer une planète - aussi belle soit-elle par ailleurs - où la survie de chacun dépend de dévorer un autre être vivant????

Noushka

15 commentaires :

  1. De taille en plus cette argiope, en effet elle n'a pas mis longtemps à l'emmailloter ce pauvre papillon ! la nature est cruelle.
    Chez les humains ce n'est guère mieux ! Je ne sais pas si tu as entendu parler de ce mec chez nous qui a découpé une randonneuse vivante ? Quelle horreur...brrrrr!
    Je te souhaite un bon week-end ! Bises

    RépondreSupprimer
  2. Tu étais là encore au bon moment!
    C'est vrai qu'elles sont rapides...
    Très belle série!

    RépondreSupprimer
  3. Des questions sans réponses, depuis que le monde est monde!
    La rapidité de l'Argiope est toujours étonnante, on n'arrive pas à la suivre pour bien saisir la scène.
    Quand c'est moi qui agite la toile , elle ne se dérange même pas! Pourquoi?

    Bon week end à vous, sous le soleil!

    RépondreSupprimer
  4. Merci les amis!
    Lucie, voyons, tu es un peu trop "grosse" pour elle!! Hihihihi!!

    RépondreSupprimer
  5. Chouette couleur cette argiope!!! pour les azurés de ta série j'en ai rencontré un sans avoir le nom exact. Très belles tes photos, avec une très bonne qualité.
    Bisous, à+.

    RépondreSupprimer
  6. Oui la dure loi de la nature ! :( Lorsque de telles scènes se passent sous nos yeux, il est impossible d'y rester indifférent... Belle série comme d'hab. Bon WE à toi et Bisess

    RépondreSupprimer
  7. It is Araneae brilliant. Pity he ate a few butterflies!

    RépondreSupprimer
  8. Splendide la 1ère!! Les autres sont très jolies aussi mais un peu moins joyeuses pour les papillons! Bon week end! Bises

    RépondreSupprimer
  9. COUCOU je viens de me lever je vais assez bien merci*
    Je vais aussi rester sur la première photo si tu es ok!!!!!!!!!!!!
    Mais tu es arrivée encore au bon moment bonjour la scène!!!!!!!!!!!! Hier j'ai pu faire une photo de couple aussi mais la photo n'est pas au top encore
    BISE et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  10. C'est la dure loi de la nature, cela nous semble injuste, cruel, mais tout dans la nature est équilibré.
    De toute manière, proie et prédateur ne meurent-ils pas à l'entrée de l'hiver ?
    Bon après-midi sous le soleil

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir, la cruauté de la vie elle-même s'impose à nous tous les jours : une chaîne alimentaire a été établie (???) et cette interdépendance montre toute sa violence sur vos photos, aujourd'hui !Il est, pourtant aussi des "dévoreurs" plus sournois encore, qui détruisent l'humain de l'intérieur, sans lui laisser la moindre chance et sa lutte désespérée, même assistée, est perdue d'avance ... La virulence de certains "micro" organismes vient à bout des plus forts, des plus courageux, même d'un mental solide, et de tout l'amour du monde ! Alors que peut un papillon léger,fragile et gracieux, entre les pattes d'une araignée ?
    Qui détient les raisons, les secrets de tout cela ? Bonne fin de dimanche, oceandefleurs

    RépondreSupprimer
  12. Beau reportage malgré la dureté de la scène ! Tu étais là au bon moment pour saisir cette scène sur le vif !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  13. Joli reportage comme à l'habitude.
    Hier j'ai photographié un bourdon terrestre sur une centaurée. Je crois qu'il a eu de la chance car en agrandissant la photo (j'étais à plus d'un mètre) j'ai distingué une araignée du genre Xysticus tapie dans la corolle...
    Bonne soirée
    Patrick

    RépondreSupprimer
  14. Lépinet7/2/12 22:32

    Rendons justice à la victime, qui est plutôt un Cupido alcetas (voir les petites queues).

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...