2 juin 2017

Goelands Leucophée + Vidéo sur le mimétisme d'une sèche

Larus michahellis
Laridae

Camargue Pont de Gau
Mi-mai 2017
Nikon D500 + 200/500 mm

Yellow-legged gull
+ a video on the mimicry of a cuttlefish


 C'est moi-aa-aa-aa!!!!








* * * * * * * * * * *

Biomimicry: How a cuttlefish moves is legs to mimic a hermit crab!
Purely instinct or truly an incredible aptitude to reflect on its environment in addition to the ability to study and imitate other lifeforms in its environment?
 
Biomimétisme: Une sèche imite le Bernard l'Hermite!
Simplement de l'instinct ou au final une incroyable réflexion en plus d'une aptitude à étudier d'autres espèces dans son environnement puis à les imiter?





BBC - The alien brain
By Jason G Goldman
26 June 2014

Octopus and squid have always baffled scientists:

These aliens have brain, like we do, but they're mostly inside their arms, and each arm acts as if it has a mind of its own. I'm speaking, of course, of the octopus. This tentacled beast – along with its cephalopod relatives, the squid and cuttlefish – are some of the strangest, most alien creatures on our planet.
Scientists have a hard enough time getting into the minds of our nearest relatives, the apes and monkeys, let alone more distantly related mammals like dolphins or elephants. Octopuses? Forget about it. Our last common ancestor with the octopus was probably around 800 million years ago. So while we know they are capable of squeezing through holes the size of an inch, opening jars, and disguising themselves, there’s a great deal that mystifies us about how and why the octopus could develop a brain unlike that of almost any other intelligent creature.


Les céphalopodes, des aliens terrestres:

Ces aliens ont des cerveaux, comme nous, mais ceux-ci sont essentiellement situés dans leurs tentacules et chacun de ces bras agit indépendamment comme s'il avait un esprit bien à lui.Je parle, bien sûr, des poulpes. Ces animaux à tentacules - ainsi que tous les autres céphalopodes comme les calmars et les seiches - sont des plus étranges, les plus aliens sur notre planète.
Les scientifiques ont déjà assez de mal à comprendre le cerveau de nos plus proches cousins les singes sans parler de mammifères plus éloignés comme les dauphins ou les éléphants. Les poulpes ? Oubliez! Notre dernier ancêtre commun avec le poulpe remonte probablement à 800 millions d'années. Donc si nous savons qu'ils sont capables de passer par des trous de la taille d'un pouce, qu'ils ouvrent les couvercles de bocaux et savent s'identifier personnellement, la question comment et pourquoi le poulpe peut développer un cerveau si différent de celui de toute autre créature intelligente nous mystifie toujours.
Par Jason G. Goldman, BBC


Also very interesting:

By New Scientist staff and Press Association:
Octopuses and squid have confirmed their reputation as Earth-bound “aliens” with the discovery that they can edit their own genetic instructions.
Unlike other animals, cephalopods do not obey the commands of their DNA to the letter... Read more HERE.


Les poulpes et les calmars peuvent contrôler et éditer leurs propres gènes:
 Ces animaux ont confirmé leur réputation d'aliens terrestres avec la découverte qu'ils peuvent éditer leurs propres instructions génétiques. Contrairement à d'autres animaux, les céphalopodes n'obéissent pas aux ordres de leur ADN à la lettre.
Au lieu de cela, ils interviennent parfois au niveau du code alors qu'il est transporté par "un messager" moléculaire. Ceci a l'effet de diversifier les protéines que leurs cellules peuvent produire, menant à quelques variations intéressantes.
Les scientifiques pensent que ce système peut avoir produit une évolution particulière basée sur l'édition de l'ARN plutôt que sur des mutations d'ADN et pourrait être responsable du comportement complexe et de la haute intelligence des céphalopodes. L'ARN, un cousin proche de l'ADN, est utilisé pour transférer des instructions logicielles depuis les gènes vers la machinerie qui produit les protéines dans les cellules.
Les scientifiques ont découvert que plus de 60% des transcriptions d'ARN dans le cerveau des calmars sont recodés par réédition. Chez d'autres animaux, des mouches aux humains, ce re-codage n'arrive même pas 1% du temps.
De hauts niveaux d'édition d'ARN ont également été identifiés chez trois autres espèces de céphalopodes intelligents, deux poulpes et une seiche.
La mécanique d'édition de l'ARN chez les céphalopodes est toujours à l'étude.
Quand s'en servent-ils et sous quelles influences environnementales? Ce pourrait être aussi simple que des changements de température ou aussi compliqué que l'expérience des individus, une sorte de mémoire," dit Joshua Rosenthal, auteur principal du Laboratoire Biologique marin à Woods Hole, États-Unis.
Les poulpes et d'autres céphalopodes ont un certain nombre de caractéristiques qui ont forcé les experts à les comparer à des aliens, y compris leur capacité de camouflage par changement de couleur instantané, leur sang bleu et leur capacité de voir la lumière polarisée.
Le New Scientist

Traduction de l'anglais par Noushka

12 commentaires :

  1. merci pour ces informations ! attention les aliens nous observent ...

    RépondreSupprimer
  2. Hello Noushka,
    Great to see how you've photograph these Seagulls so very well.
    Amazing in their flight. Good sharpness and the clear blue sky makes all complete. Big compliments!!

    Greetings, Marco

    RépondreSupprimer
  3. j'adore le piqué !!! A l'attaque !!!

    RépondreSupprimer
  4. Une série splendide, et des blancs très bien gérés.
    Bises Noushka

    RépondreSupprimer
  5. Hoi Noushka.

    Beautiful pictures of the Gulls.

    Groettie from Patricia.

    RépondreSupprimer
  6. You catch some amazing positions in your photos, fabulous. Also in interesting post about the octopus.
    Raining here but the garden needs it! Warm hugs Diane

    RépondreSupprimer
  7. Fascinating information on cuttlefish, squid, and octopuses, Noushka! There is no end to the wonder of our living planet! "C'est moi-aa-aa-aa!!!!" had me laughing. I love to watch cheeky gulls strutting around and declaring that they are important! The second large photo down is striking for its composition: that dramatic V diving into the center of the photo juxtaposed with the spread tail feathers perpendicular to the body. You don't just take beautiful photos, you make art! Sending you love and hugs, my friend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Many thanks for you imput dear Louise,
      It means a lot to me that my efforts at finding interesting info AND translating it into french is rewarded by comments such as yours :))))
      Keep well and enjoy your travels!

      Supprimer
    2. Thanks, and sending your a big hug!

      Supprimer
  8. Hola amiga Noushka,magnificas fotos las de esta semana,Pico picapinos para mi las bellas tambien las del Colirrojo que me traen buenos recuerdos de tu estada en LLeida el pasado año.Te deseo un feliz y buen viaje,ya nos irmos informando.Un fuerte abrazo amiga y feliz domingo.

    RépondreSupprimer
  9. You always bring wonderful informations about nature! That's one of the reasons I've been here ever! I like the octopus and their advanced intelligence, although they even look like aliens...

    have a nice Sunday Noushka!!!

    Bia <º(((<

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)