24 sept. 2014

Le Pigeon colombin et l'attention sélective des pigeons


Columbiformes - Columbidae

Pomme ou pignon de pin? Ami ou adversaire? La distinction entre les deux exige que nous prêtions une attention particulière aux caractéristiques de chacun. Et comme nous allons le voir, nous les humains ne sommes pas les seuls à la hauteur de cette tâche.

Selon des chercheurs à l'Université de l'Iowa, les pigeons partagent notre capacité de situer les objets du quotidien dans des catégories. Et, comme les humains, ils peuvent se concentrer sur les informations visuelles qui sont nouvelles ou importantes et écarter celles qui ne le sont pas.
"Le concept de base en jeu est l'attention sélective. Ce qui veut dire que, dans un monde complexe en pleine expansion et dans une confusion agitée, nous ne faisons pas attention à toutes les caractéristiques de notre environnement. Nous faisons attention à ce qui est nouveau ou pertinent," dit Edward Wasserman, professeur universitaire de psychologie et co-auteur de l'article publié dans le Journal de Psychologie Expérimentale: Apprentissage et Connaissance chez l'Animal.

Traditionnellement, on pense que l'attention sélective est réservée exclusivement aux humains. Mais comme l'explique Leyre Castro, chercheur et auteur principal de l'étude, les scientifiques savent maintenant que discerner une catégorie d'une autre est vitale à la survie.
"Tous les animaux dans la nature doivent pouvoir distinguer ce qui pourrait être un bon aliment de ce qui pourrait être un poison et pouvoir discerner les prédateurs des créatures inoffensives," dit-elle.

Plus que cela, certaines créatures semblent suivre le même cheminement de pensée que les humains lorsqu'il s'agit de faire ces distinctions. Castro et l'étude de Wasserman révèle qu'apprendre les caractéristiques fondamentales d'un objet et utiliser celles-ci pour le catégoriser vont de paire.
En observant des pigeons, "Nous avons pensé qu'ils apprendraient ce qui était pertinent d'abord (étape1) puis qu'ils assimileraient ensuite la réponse a y accorder (étape 2)," explique Wasserman. Mais au lieu de cela, les chercheurs ont constaté que l'apprentissage et la catégorisation ont semblé se produire simultanément dans le cerveau.

Pour tester si et comment les animaux tels que des pigeons utilisent l'attention sélective, Wasserman et Castro ont présenté aux oiseaux un écran tactile contenant deux ensembles de quatre images créées par ordinateur - telles des étoiles, des spirales ou des cercles.
Les pigeons devaient déterminer ce qui distingue un ensemble d'un autre, si l'un contenait une étoile et les autres des cercles, par exemple.

En contrôlant quelles images les pigeons désignaient du bec sur l'écran, Wasserman et Castro ont pu déterminer ce que les oiseaux voyaient. Leur choix était-il approprié, distinguaient-il les caractéristiques de chaque ensemble, dans ce cas les étoiles et les cercles?

La réponse était positive, suggérant que les pigeons comme les humains utilisent une attention sélective pour situer des objets dans des catégories appropriées. Et selon les chercheurs, la découverte peut être étendue à d'autres animaux comme le lézard et le poisson rouge.

"Comme le bec d'un pigeon est à mi-chemin entre de ses 2 yeux, nous avons l'idée assez précise que ce qu'il désigne du bec est bien ce qu'il regarde," dit Wasserman. Ceci pourrait être vrai de n'importe quel oiseau, poisson ou reptile.

"Cependant, nous ne pouvons pas supposer que nos découvertes s'avéreraient exactes chez un animal avec des membres comme des bras, parce que leurs yeux peuvent regarder ailleurs que ce que touchent leurs mains ou leurs pattes," explique-t-il.

Traduction de l'article:
Des études démontrent que des pigeons et d'autres animaux sont capables de catégoriser ce qui les entoure comme les humains
paru le 02/04/2014 dans Phys.org


See this interesting article:
Posted by Phys.org


Pigeon colombin
Columba oenas

 C'est le plus petit de la famille columba; il est essentiellement présent en Europe et surtout au Royaume-Uni qui abrite 1/3 des populations européennes. Il fréquente surtout les forêts anciennes pour nicher dans les vieux arbres creux mais on le trouve généralement dans les espaces ouverts à végétation basse.
Rare chez nous, il est en forte régression dans certains pays, son habitat ainsi que certaines de ses sources de nourriture (dans les zones d'agriculture intensive) étant menacés.
Poser des nichoirs dans certaines forêts pourrait freiner sa régression.
Hélas il encore chassé en France.

 
 Stock dove
 The largest population of this otherwise rare bird lives in the UK. 
Elsewhere its numbers are dwindling and it is unfortunately still hunted in France.
Its common name comes from the Old English stocc meaning "stump, post, stake, tree trunk, log". Therefore, stock dove means roughly a dove which lives in hollow trees.
 

PHOTOGRAPHIE EN ESPAGNE, fortement recadré
Nikon 80/400 mm


 Columba palumbus
Pigeon ramier
ou Palombe (dans le sud-ouest)


PHOTOGRAPHIE PRES DE TOULOUSE
Macro Sigma 150 mm

10 commentaires :

  1. (•ิ‿•ิ)✿

    Hello et bises à toi chère Noushka pour cette superbe publication !
    Merci pour ces belles photos.

    Bon mercredi !!! GROS BISOUS D'ASIE ✿❀✿ ✿❀✿

    RépondreSupprimer
  2. O Noushka il semble si facile de tirer sur un pigeon, mais essayez de z, de s'attaquer à la classe. Sur beau moment

    RépondreSupprimer
  3. I love that Stock dove image, Noushka, even if they are not one of my favourite birds! - Unfortunately, in UK, they are too keen to take over Little Owl nest holes and particularly cause problems with Little Owl nest boxes, so if you want some of ours you are welcome to come and take as many as you like! ;-}

    I hope that your week is going well. - - Richard

    RépondreSupprimer
  4. Les expériences avec les animaux sont fascinantes,elles remettent si souvent en question nos croyances.Je suis toujours intéressée et je crois que j'aurais aimé l'éthologie -si j'avais su que ça existait-
    Merci de partager

    RépondreSupprimer
  5. Our population remains fairly constant Noushka.
    They are such a resourceful bird being able to adapt their flexible eating habits around the four seasons.

    RépondreSupprimer
  6. Hello Noushka,
    I love the flying dove in the first picture. The dove pretty sharp and his wings pretty vague. Sorry for my late reply but I was with my husband as a much-needed vacation. Next week I dragonflies dragonfly world places:-)
    Kind regards, Helma

    RépondreSupprimer
  7. Intéressant ton article ! Est-ce-que le Colombin s'hybride avec le pigeon des villes ! Et la Palombe au 150 Macro, bien joué ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  8. I agree that the most awaited function of any ZOO is to safe disapearing species. And thanks to that we reset european bison in Poland. The last wild european bison was killed by illegal hunter in 1926. Thanks to program of Polish Governmant in 30 years of 20'th century the bisons from zoos in whole world were bought and transported to Poland when they were reinroducted to their natural environment. Thanks to that nowadays european bisons are existing in many countries.

    RépondreSupprimer
  9. Your choice of the bison as an example is perfect!
    Indeed Poland has done a superb job in reintroducing it in the wild, taking care to bring in different gene sources to avoid inbreeding.

    RépondreSupprimer

Many thanks for your kind words!
Considering the Translator does not translate properly, I WRITE ALSO IN ENGLISH FOR MY FOLLOWERS' COMFORT...
PLEASE RETURN THE FAVOR:
LEAVE YOUR COMMENTS IN ENGLISH or SPANISH, many thanks...

GRAND MERCI DE VOTRE VISITE,
Je ne peux pas répondre à vos commentaires ici mais je passe sur vos blogs dès que possible ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...